Hans Robert Jauss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hans Robert Jauss (Göppingen 21 décembre 1921 - Constance, 1er mars 1997) est un philosophe et théoricien de la littérature allemand connu pour sa théorie de la réception. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut officier de la Waffen-SS (Division Charlemagne). Il enseignait à l'Université de Constance et est un des principaux représentants de l'École de Constance.

Dans Pour une esthétique de la réception (1972), reprenant les enseignements de Hans-Georg Gadamer, Jauss affinera la théorie herméneutique. Il proposera l'usage d'une « triade » herméneutique pour l'étude des œuvres :

  1. l'interprétation du texte où il faut réfléchir, rétrospectivement et trouver les significations ;
  2. la reconstruction historique, où l'on cherche à comprendre l'altérité portée par le texte ;
  3. la compréhension immédiate du texte, de sa valeur esthétique et de l'effet que sa lecture produit sur soi-même.

L'herméneute qui utilise ce modèle s'implique donc énormément dans l'étude et tente de comprendre la valeur novatrice de l'œuvre.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Petite Apologie de l'expérience esthétique, Allia, 2007.
  • Théories esthétiques après Adorno, Actes Sud, 1992 (textes édités et présentés par Rainer Rochlitz).
  • Pour une herméneutique littéraire, Gallimard, 1988.
  • Théorie des genres (recueil de textes de Tzvetan Todorov, Karl Viëtor, Hans Robert Jauss, Robert Scholes, Gérard Genette, Wolf Dieter Stempel, Jean-Marie Schaeffer), Seuil, Points Essais, 1986.
  • Pour une esthétique de la réception, Gallimard, 1978 ou coll. Tel, 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]