Hans Kroh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Kroh
Major Hans Kroh
Major Hans Kroh

Naissance 13 mai 1907
Heidelberg
Décès 18 juillet 1967
Brunswick
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich (jusqu'en 1945)
Flag of Germany.svg  Allemagne de l'Ouest
Arme Luftwaffe
Grade Generalmajor (Wehrmacht)
Generalmajor (Bundeswehr)
Années de service 1935–1945 – 1956–1962
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement I./FschJägRgt 2
FschJägRgt 2
2e division parachutiste
Faits d'armes Bataille de Crète
Bataille de Brest
Distinctions Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes
Commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
Autres fonctions Bundeswehr

Hans Kroh (13 mai 1907 à Heidelberg18 juillet 1967 à Brunswick) est un Fallschirmjäger (parachutiste) allemand pendant la Seconde Guerre mondiale et un général dans la Bundeswehr.
Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et épées. La Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et épées récompense un soldat pour sa grande bravoure sur le champ de bataille ou son commandement avec succès militaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hans Kroh entre à l'École de police de Brandebourg-sur-la-Havel en tant que cadet le 8 avril 1926. Le 1er octobre 1935, il devient commandant de la 2e compagnie du régiment General Göring et transféré dans la Luftwaffe le 1er avril 1936. Kroh complète sa formation de parachutiste et devient directeur de formation à l'École de parachutisme de Stendal. Après une période de membre d'état-major, le 1er septembre 1940, il prend le commandement du Ier bataillon du 2e régiment parachutiste.

Durant la bataille de Crète, Kroh prend le commandement du groupement tactique Sturm, dont l'objectif est l'aérodrome de Rethymnon, après que l'Oberst Alfred Sturm ait été fait prisonnier par les forces britanniques. Près de Stavromenos et de la raffinerie d'essence, les parachutistes ont combattu contre un ennemi très supérieur en nombre. Après de durs combats pendant dix jours, qui a occupé une grande parties des forces gréco-britanniques, le groupement tactique a été soulagé par l'infanterie de montagne. Kroh a reçu la Croix de chevalier de la Croix de fer le 21 août 1941.

En Afrique, Kroh a servi en tant que chef d'état-major de la brigade de parachutistes Ramcke. Il a été à l'initiative de l'évasion de la brigade à travers le territoire ennemi après le retrait allemand d'El Alamein.

En Russie, sur le front de l'Est, Kroh et son régiment ont combattu près de Novo Andreyevka et de Novgorodka. Près de Butor, son régiment élimine une tête de pont russe sur le Dniepr. Kroh a également combattu à Kirovograd, où les attaques russes ont été repoussées.

Hans Kroh commande la 2e division parachutiste lors de la bataille de Brest jusqu'à ce qu'il soit capturé dans le quartier Saint-Pierre de la ville le 18 septembre 1944.

Hans Kroh rejoint la Bundeswehr le 1er juin 1956 en tant que Oberst. Le 1er septembre 1957, il est promu au grade de Brigadegeneral. Un jour plus tard, il prend le commandement de la 1re division Luftlande à Bruchsal. Le 1er juillet 1959, il est de nouveau promu Generalmajor. Il se retire de la vie active le 1er octobre 1962.
Il meurt à Brunswick en 1967.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. a, b et c Scherzer 2007, p. 476.
Bibliographies
  • (de) Berger, Florian (2000). Mit Eichenlaub und Schwertern. Die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges. Selbstverlag Florian Berger. ISBN 3-9501307-0-5.
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (en) Kurowski, Franz. Knights of the Wehrmacht Knight's Cross Holders of the Fallschirmjäger. Schiffer Military. ISBN 0-88740-749-8.
  • (de) Patzwall, Klaus D. and Scherzer, Veit (2001). Das Deutsche Kreuz 1941 - 1945 Geschichte und Inhaber Band II. Norderstedt, Allemagne: Verlag Klaus D. Patzwall. ISBN 3-931533-45-X.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Die Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
  • (de) Helden der Wehrmacht III - Unsterbliche deutsche Soldaten. Munich, Allemagne: FZ-Verlag GmbH, 2007. ISBN 978-3-924309-82-4.
Sources

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :