Hans Hakenholt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Hakenholt
Naissance 18 juin 1909
Rombach, Landkreis Metz Reichsland Elsass-Lothringen
Décès 16 juillet 1981 (à 72 ans)
Hambourg, Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Major
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement Flak-Regiment 20
Distinctions Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes (9 juin 1944)

Hans Albert Hakenholt (18 juin 1909 - 16 juillet 1981) est un officier supérieur allemand de la Seconde Guerre mondiale. Il reçut la Croix de chevalier de la Croix de fer en juin 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hans Albert Hakenholt naît le 18 juin 1909 à Rombas (Rombach)[1], peu avant la rétrocession de l'Alsace-Lorraine. Il s'engage dans l'armée allemande dans les années trente.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, Hans Hakenholt participe à l'invasion de la Pologne, puis à la Bataille de France et reçoit les Croix de fer, 2e et 1re classes. Le 9 juin 1944, alors qu'il commande la 2e compagnie du 43e Flak-Regiment de la 17e Flak-Division, le capitaine Hakenholt reçoit la Croix de chevalier de la Croix de fer pour son action au feu[1]. Promu Major, commandant, le 1er août 1944, Hakenholt est nommé à la tête du Flak-Regiment 20, un régiment de défense anti-aérienne, le 16 avril 1945[1].

Après guerre[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Hakenholt reprend du service dans la Bundeswehr en mars 1956[1]. Hakenholt termine sa carrière militaire comme Oberstleutnant, lieutenant-colonel, le 30 septembre 1965[1]. Hans Albert Hakenholt décèdera le 16 juillet 1981 à Hambourg[1].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Henry L. deZeng IV, Douglas G. Stanke: Luftwaffe Officer Career Summaries - Luftwaffe Officers 1935 - 1945, t.3, Section G-K, avril 2012 (pp.88 et 99).

Sources[modifier | modifier le code]