Hans Georg Nägeli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hans Georg Nägeli

alt=Description de l'image Hans georg naegeli.jpg.
Naissance 26 mai 1773
Wetzikon, Drapeau de la Suisse Suisse
Décès 26 décembre 1836 (à 63 ans)
Zurich, Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale compositeur, musicologue, éditeur

Hans Georg Nägeli est un compositeur, un musicologue et un éditeur de musique suisse, né à Wetzikon le 26 mai 1773 et mort à Zurich le 26 décembre 1836.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nägeli est né à Wetzikon, Suisse. Il a étudié la musique avec son père, puis a créé un magasin de musique et une bibliothèque de prêt. Il ouvre une maison d'édition en 1792, dont la direction passe en 1807 à Kaspar Hug. Nägeli fonde une nouvelle maison en 1818. En 1803, il a commencé à publier le périodique Répertoire des Clavecinistes, qui fait paraître la première édition de pièces pour le clavier de compositeurs tels que Muzio Clementi, Johann Baptist Cramer, et Ludwig van Beethoven (en particulier les 3 sonates op 31 de Beethoven). Nägeli est connu pour être le premier qui a publié en 1801 l'intégrale du Clavecin bien tempéré de Johann Sebastian Bach. Il a fondé deux sociétés de chant (Singinstitut en 1805, Sängerverein en 1828) à Zurich. Nägeli enseigne dans une école primaire. De plus, il a beaucoup écrit sur la théorie de la musique et l'esthétique. Ses essais les plus importants ont été publiés dans Vorlesungen über Musik mit Berucksichtung der Dilettanten (1826). Il a aussi écrit des traités d'initiation pour les élèves. Nägeli a été aussi un membre très actif de la société Allgemeine Musik-Gesellschaft Zürich (de) créée en 1812. Il est mort à Zurich en 1836.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les compositions de Nägeli consistent essentiellement en pièces pour le clavier et en lieder. Son "Gold'ne Abendsonne" a été adapté par d'autres musiciens dans différents contextes.

Écrits Pédagogiques[modifier | modifier le code]

  • 1810: Gesangbildungslehre nach Pestalozzischen Grundsätzen
  • 1818: Auszug aus der Gesangbildungslehre
  • 1821: Vollständige und ausführliche Gesangschule, zwoi Bend, zamma mit seim Landsmôô Michael Traugott Pfeiffer
  • 1826: Vorlesungen über Musik mit Berücksichtigung der Dilettanten
  • 1827: Der Streit zwischen der alten und neuen Musik
  • 1828: Musikalisches Tabellenwerk für Volksschulen zur Bildung des Figuralgesanges

Lieder[modifier | modifier le code]

  • Das Veilchen im Tale (Texte: Friedrich Kind)
  • Lobgesang (Texte: J. A. Kramer)
  • Nach der Heimat süßer Stille (Texte: Rudolf Friedrich Heinrich Magenau)
  • Gold’ne Abendsonne (Texte: Anna Barbara Urner)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Don Randel, The Harvard Biographical Dictionary of Music. Harvard, 1996, p. 627.
  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 2, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06787-8)
  • (en) Stanley Sadie (préf. Stanley Sadie), The Grave Concise Dictionary of Music, London, Macmillan,‎ 1995 (1re éd. 1988), 909 p. (ISBN 0-333-43236-3)
  • Regula Puskás, « Nägeli, Hans Georg » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 2 novembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :