Hans Conrad Escher von der Linth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Escher.
Hans Conrad Escher von der Linth

Hans Conrad Escher von der Linth est un homme politique, commerçant et scientifique suisse né le 24 août 1767 à Zurich et mort le 9 mars 1823 dans la même ville. Il est surtout connu pour son travail en tant que directeur administratif et technique de la correction du cours de la Linth, une rivière suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hans Conrad Escher est issu d’une vieille famille zurichoise, dont on retrouve des traces déjà au XIe siècle. Son père est fabricant de textile et membre du gouvernement cantonal. Il suit un apprentissage de commerce dans l'entreprise de son père avant de réaliser des voyages d’étude et de longs séjours, à Genève, en France, en Angleterre, en Allemagne et en Italie ainsi qu'en Suisse, notamment dans les Alpes. Lors de ces excursions, il s’intéresse particulièrement à la géologie. Il répertorie ses observations dans des carnets et sur des centaines des croquis et d’aquarelles.

Politiquement et idéologiquement, il est sensible aux idées des Lumières (philosophie) et de la Révolution française. Il pense que leur application peut régler certains problèmes du système politique d’Ancien régime suisse. Il est d’ailleurs membre de la Société helvétique. Élu contre son gré au Grand Conseil helvétique en 1798, il en prend la tête en 1799. Il occupe divers postes donc celui de ministre de la guerre, avant de se retirer de la vie politique entre 1803 et 1814 pour se consacrer à l’enseignement des sciences politiques, de l'histoire naturelle et de l'économie politique à l'Institut politique de Zurich qu’il a cofondé.

Aquarelle du canal de Mollis d'Hans Conrad Escher von der Linth

En tant que président de la commission de la Linth de 1807 à 1822, il dirige financièrement et techniquement les travaux de la correction de la Linth qui ne seront terminés qu'après sa mort. À titre de reconnaissance, la Diète fédérale lui confère à titre posthume l'épithète "de la Linth".

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) G. Solar, Hans Conrad Escher von der Linth,‎ 1974
  • (de) G. Solar, Der persönliche Lebensbericht von Hans Conrad Escher von der Linth,‎ 1998
  • (de) Conrad Schindler, Schindler, Escher und das "Haltly", Baeschlin,‎ 2000 (ISBN 3855461074)
  • Eric Werner, Les lieux du cœur, Un pasteur genevois sur les pas de Jean-Jacques Rousseau, Vevey, Xenia, 2011,ISBN: 978-2-88892-143-1. (= lettres de Jean-Pierre Vaucher à Hans Conrad Escher).

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]