Hannah Crafts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hannah Crafts était une esclave au XIXe siècle aux États-Unis. Elle est l'auteur du récit Autobiographie d'une esclave, retrouvé en 2002 lors d'une vente aux enchères de documents d'un professeur de Harvard. Après une analyse rigoureuse, l'acquéreur, Henry Louis Gates Jr., parvient à établir que le manuscrit figurant parmi les pièces qu'il a acquises est bien dû à Hannah Crafts.

Celle-ci est une esclave ayant échappé à son ancien maître, le politicien John Hill Wheeler, en 1857. Elle y décrit de manière très réaliste la condition de ses semblables face à la cruauté du maître d'esclaves Sir Clifford, la frivolité de Mme Wheeler...

Malgré une fin un peu idéaliste, le récit est d'une grande force. L'auteur y fait preuve de grandes qualités littéraires, le réalisme faisant même parfois place à l'humour.

Voir aussi[modifier | modifier le code]