Hank Vogel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hank et Vogel.
Hank Vogel

Hank Vogel est un écrivain-cinéaste, né le 10 mars 1946 à Alexandrie. Il possède la double nationalité suisse et russe. Directeur de l’École de Cinéma de Genève, il a enseigné l’Art de faire des films et l’Art de faire des films en solo à l’Université de la cinématographie et de la télévision à Saint-Pétersbourg.

Il a reçu de nombreuses distinctions dont la Médaille d’Or du Rayonnement culturel (La Renaissance française, France) et a été lauréat de l'Académie des Jeux floraux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans, nouvelles, pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • À la poursuite du vent, Cambodge… un été brûlant, Le désert de l’espérance, Au pays d’Hippopotame Ier, Mémoire inachevée

Touch’ (inspiré du haïku)[modifier | modifier le code]

La petit’esclave, Lettres birmanes, Le bouddha bleu, Lettre clandestine

Films en 35 mm et en 16 mm[modifier | modifier le code]

Peau de Nylon, Le soleil des pauvres, Le désert des médiocres, Au-delà du rêve, La fuite infernale, La nuit de l’esprit, L’Orthodoxe, Insultes et caresses, Les jardins de la liberté, Désert, Image(s)

Films en DV[modifier | modifier le code]

Une histoire courante, Chocolat noir, Poison rouge, Marie de Russie, L’horloge sauvage, Siestes en Asie, Mémoires d’un philosophe, La femme métaphysique

Liens externes[modifier | modifier le code]