Hanifisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hanif.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec hanafisme.

Dans l'Islam, le hanifisme désigne le monothéisme d'avant l'Islam. Le Coran en attribue l'origine à Abraham[1] dans la sourate 3,67-68 (La famille d'Imran) : « Ibrahim ne fut ni juif ni chrétien, mais fut monothéiste (hanif) et soumis (muslim) [à Allah]. Et il n’était point du nombre des Associateurs » (Coran 3:67).

Plus généralement, il s'agit de la doctrine de ceux qui, pendant l'Âge d'ignorance, ont rejeté les idoles et suivi l'exemple d'Abraham.

Les hanîfs antéislamiques étaient des monothéistes arabes qui condamnaient les cultes païens, sans toutefois être ni juifs, ni chrétiens.

Le hanifisme rejette tout intermédiaire entre l'homme et son Créateur. Le récit coranique sur le prophète Abraham peut préciser le sens du hanifisme notamment le refus total des idoles de son époque et de tout autre divinité en dehors du Créateur unique. Ainsi, le hanifisme est une croyance épurée en un Dieu unique et dénuée de toute forme d'idolâtrie. Le Coran rappelle à plusieurs reprises son lecteur vers le hanifisme, notamment : Qui a une plus belle religion que celui qui se soumet exclusivement à Dieu, dans la bonté, en adhérent à la religion hanif d'Abraham. Dieu fit d'Abraham son ami.:: Le Coran IV; 125.

Origine[modifier | modifier le code]

Étymologiquement, taḥannafa signifie se détourner [de l’idolâtrie].

L'adjectif hanîf (pl. حُنَفاء [hunafā']), en arabe : حَنِيف [hanīf], signifie vrai croyant. Le sens littéral du mot Hanîf est celui qui s'écarte vers quelque chose.

Dans le Coran, la sourate 6,74-83 précise qu'Abraham s'est opposé à son propre père, lui-même adorateur des astres. Abraham indique que le mouvement de ces astres est précisément la preuve de l'existence d'un Dieu créateur.

La sourate 53 donne quittance à Abraham d'avoir accompli tous les rites et toutes les obligations tels que Mahomet les formalisera par la suite pour tous les musulmans. Abraham est donc dit hanif, c'est-à-dire pieux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Bible et sa Culture, Ancien testament, sous la direction de Michel Quesnel et Philippe Gruson, Editions Desclée de Brouwer

Liens internes[modifier | modifier le code]