Hanamachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ruelle de Ponto-chō, à Kyōto

Le hanamachi ou kagai (花街?, littéralement « ville fleur ») est le nom que l'on donne aux quartiers du Japon dans lesquels vivent et exercent les geishas. On y trouve notamment les okiya (置屋?, « maisons de geisha »), les ochaya (お茶屋?, « maisons de thé ») ainsi que tous les commerces liés aux activités et besoins des geisha.

À Kyōto[modifier | modifier le code]

À Tōkyō[modifier | modifier le code]

Lieux historiques réputés comme hanamachi ou kagai :

  • Fukagawa (深川?)
  • Autour de Yanagibashi (柳橋?) : Kasumori (烏森?), Shintomi-chō (新富町?), Maruyama-chō (円山町?), Nakano Shinbashi (中野新橋?), Yotsuya Araki-chō (荒木町?)

Yoshiwara était le principal quartier des courtisanes de Tōkyō, on le considère parfois comme un hanamachi.

Près de Tōkyō[modifier | modifier le code]

À Ōsaka[modifier | modifier le code]

À Kanazawa[modifier | modifier le code]

  • Nishi Chaya-gai (にし茶屋街?)
  • Higashi Chaya-gai (ひがし茶屋街?)

Notes et références[modifier | modifier le code]