Han Seung-soo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Han, précède le nom personnel.
Han Seung-soo
Han Seung-soo.jpg
Han Seung-soo, le 12 juin 2001

Hangeul 한승수
Hanja 韓昇洙
Romanisation révisée Han Seung-su
McCune-Reischauer Han Sŭng-su

Han Seung-soo, né le 28 décembre 1936 à Chuncheon, province du Gangwon, est un diplomate et homme politique sud-coréen. Il a été Premier ministre de la Corée du Sud du 29 février 2008 au 28 septembre 2009. Il a également été président de l'Assemblée générale des Nations unies. Il représente le Grand parti national (conservateur).

Éducation[modifier | modifier le code]

Han obtient une licence à l'Université Yonsei en 1960, puis un master à l'Université nationale de Séoul en 1963, et un doctorat d'économie à l'Université d'York (Royaume-Uni) en 1968. Il a enseigné dans plusieurs universités en Angleterre et en Corée du Sud.

Carrière politique et diplomatique[modifier | modifier le code]

Han Seung-soo en 2009

Il est élu député à l'Assemblée nationale en 1988. De 1993 à 1994, il est ambassadeur de son pays aux États-Unis, puis conseiller principal du président Kim Young-sam de 1994 à 1995. De 1996 à 1997, il est vice-Premier ministre et ministre des Finances.

En avril 2001, il devient ministre des Affaires étrangères, puis, en septembre, président de l'Assemblée générale des Nations unies. En décembre, il reçoit le Prix Nobel de la paix, au nom des Nations unies.

En 2002, il est ré-élu député en Corée. En mai 2007, il devient représentant spécial des Nations unies sur le changement climatique[1].

En janvier 2008, Lee Myung-bak, après avoir remporté l'élection présidentielle sud-coréenne, nomme Han Premier ministre[2]. Sa nomination fut approuvée par l'Assemblée nationale, avec 174 voix pour et 94 contre.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) "UN Secretary-General Ban Ki-moon Appoints Special Envoys on Climate Change", Nations unies, 24 septembre 2007
  2. (en) "New South Korean leader names PM", BBC, 28 janvier 2008


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]