Hamza (aquifère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamza.

Le Hamza ou Rio Hamza est un aquifère[1] découvert en août 2011.

Plutôt qu'un jumeau enfoui de l’Amazone ou même qu'un compartiment sous-fluvial pouvant jouer le rôle d'un corridor biologique souterrain, en raison de sa profondeur (plus de 4 000 mètres de profondeur), il est à ce jour considéré comme un élément profond du bassin drainant de l'Amazonie, relativement déconnecté de l'Amazone.

Il coulerait d'ouest en est[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cet aquifère tire son nom de Valiya Hamza, le directeur de l'observatoire national du Brésil.

Il a été présenté, sous réserve de confirmation par de nouveaux calculs ou nouveaux sondages pour la première fois à l'occasion d'un Congrès de la Société brésilienne de géophysique.

Deux chercheurs, Elizabeth Pimentel et Valiya Mannathal Hamza, l'ont découvert lors d'une études du bassin amazonien utilisant les relevés de températures de 241 forages profonds effectués par le groupe pétrolier brésilien Petrobras dans tout le bassin. Son débit et la direction de son écoulement ont été calculé sur la base d'outils mis au point antérieurement et intégrant les liens entre température de la croute terrestre et mouvements d’eau souterrains. Selon les premiers résultats, le flux de cette masse d'eau (Rio Hamza) comparée à un fleuve piégé dans une matrice rocheuse poreuse. est orienté de l'ouest vers l'est, donnant l'impression qu'il pourrait déboucher dans le delta de l’Amazone.
Son débit moyen calculé (3 090 mètres cubes par seconde) est de loin inférieur à celui du fleuve Amazone (133 000 mètres cubes par seconde) Son écoulement serait d'abord plutôt vertical puis - en profondeur - horizontal (vers l’est) et à nouveau orienté vers le bas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Black, « Subterranean Amazon river “is not a river” », BBC News – Science & Environment, 27 août 2011.
  2. « Un fleuve souterrain sous l'Amazone », Le Figaro (avec AFP), 25 août 2011.
  3. (en) « Brazilian scientists find signs of 3,700-mile underground river flowing far under Amazon River », The Washington Post (avec AP), 25 août 2011.