Hamsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Khamsa (symbole).
Hamsa reliquaire en cristal de roche découvert à Taxila dans une coupe en granite, avec l'inscription sur feuille d'or « Shira a déposé les reliques de ses parents défunts dans ce Hamsa ». (art du Gandhara, Ier siècle, British Museum)
Hamsas sur un linteau khmer du Prasat Hin Phimai, musée national de Phimai, en Thaïlande.

Hamsa (Sanskrit हंस, birman ဟင်္သာ, híɴθà, souvent noté hintha ou hinthar ; môn ဟံသာ, [hɔŋsa] ou hongsa ; shan ႁင်းသႃႇ, [haŋ4 sʰaa2] ; khmer ហង្ស) est un cygne ou une oie qui sert de Vâhana (monture ou véhicule) au dieu créateur de l'hindouisme, Brahmâ.

Il est souvent identifié au cygne tuberculé (Cygnus olor) ou à l'oie à tête barrée (Anser indicus).

Représentant l'âme ou l'être, il est présent dans la culture indienne et en Asie du Sud-Est comme symbole et élément décoratif.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Un grand nombre d'œuvres folkloriques ou littéraires ont été consacrés au Hamsa, qui possède une mythologie distincte. À l'époque védique, il était considéré en relation avec le dieu solaire Surya. Il symbolisait alors la force et la virilité. Avec l'apparition et la consolidation des Upanishads, le hamsa acquit d'autres attributs, en devenant notamment un « symbole de pureté, de détachement, de savoir divin, de souffle cosmique (prana) et de suprême accomplissement spirituel ». Un tel degré de symbolisme lui était attaché parce qu'il transcendait les limitations de la création autour de lui : il peut marcher sur la terre (prithvi), voler dans le ciel et nager dans l'eau.

Le Hamsa fut très utilisé dans l'art du Gandhara, en association avec l'image de Gautama Bouddha. Il est aussi réputé sacré dans l'enseignement du Bouddha (Dharma).

Dans la mythologie hindoue, le lac Manasarovar, dans l'Himalaya, est le séjour d'été du Hamsa. Des images poétiques s'attachent au vol des cygnes vers ce lac[1].

Asie du Sud-Est[modifier | modifier le code]

Proue de la barge royale Suphannahong.

En Birmanie, le Hamsa était l'animal symbolique du peuple môn. Il a donné son premier nom à la ville de Pégou (Bago) : Hamsawaddy ou Hanthawaddy, le « royaume de l’oie » et figure encore aujourd'hui sur les drapeaux de l'État Môn et de la Région de Bago.

En Thaïlande, la figure de proue de la barge royale Suphannahong est un Hamsa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :