Hamilton-Est—Stoney Creek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 15′ 03″ N 79° 48′ 15″ O / 43.2507, -79.8043

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamilton.

Hamilton-Est—Stoney Creek est une circonscription électorale fédérale et provinciale en Ontario.

Circonscription fédérale[modifier | modifier le code]

La circonscription est située dans le sud de l'Ontario et représente la ville d'Hamilton.

Les circonscriptions limitrophes sont Burlington, Hamilton-Centre, Hamilton Mountain et Niagara-Ouest—Glanbrook.

Elle possède une population de 116 434 habitants, dont 85 033 électeurs, sur un territoire de 74 km².

L'actuel député fédéral est le néo-démocrate Wayne Marston.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Brad Clark Conservateur 17 567 36,3 %
     Michelle Stockwell Libéral 6 411 13,25 %
     (x) Wayne Marston NPD 21 931 45,31 %
     David Hart Dyke Vert 1 450 3 %
     Wendell Fields Marxiste-léniniste 95 0,2 %
     Bob Green Innes Action canadienne 92 0,19 %
     Greg Pattinson Libertarien 385 0,8 %
     Gord Hill Progressiste 468 0,97 %
Total 48 399 100 %
Source : Élections Canada


Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Frank Rukavina Conservateur 11 456 23,8 %
     Larry Dilanni Libéral 13 445 27,93 %
     (x) Wayne Marston NPD 19 924 41,39 %
     Sir David William Hart Dyke Vert 2 142 4,45 %
     Gord Hill Progressiste 853 1,77 %
     Sam Cino Indépendant 323 0,67 %
Total 48 143 100 %

Historique[modifier | modifier le code]

La circonscription a été créée en 2003 à partir d'Hamilton-Est et de Stoney Creek.

  1. 2004-2006Tony Valeri, PLc
  2. 2006-....... – Wayne Marston, NPD

Circonscription provinciale[modifier | modifier le code]

Depuis les élections provinciales ontariennes du 4 octobre 2007, l'ensemble des circonscriptions provinciales et des circonscriptions fédérales sont identiques.

L'actuel député provincial est le néo-démocrate Paul Miller.