Hamburger Hill (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la bataille de la guerre du Vietnam, voir bataille d'Hamburger Hill.

Hamburger Hill

Titre original Hamburger Hill
Réalisation John Irvin
Scénario James Carabatsos
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO Pictures
Pays d’origine États-Unis
Genre Guerre
Sortie 1987
Durée 112 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hamburger Hill est un film américain réalisé par John Irvin, sorti en 1987.

 Le film retrace l’assaut d'une brigade de l'armée américaine sur une position bien fortifiée, avec des tranchées et des bunkers, de l'armée nord-vietnamienne sur la montagne "Ap Bia", près de la frontière laotienne. Les dossiers militaires américains de la bataille se réfèrent à cette montagne comme la colline '937' (Hill '937'), sa désignation sur la carte venant du fait de son altitude de 937 mètres.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nous sommes en 1969, la Guerre du Viêt Nam se termine ; mais tandis que s'ouvrent les premières négociations, la 101e division aéroportée, les "Screaming Eagles" (les aigles hurlants), continuent de se battre. Les blessés et les morts sont évacués, remplacés par de jeunes recrues qui vont apprendre tout à la fois la vie de garnison, avec ses cafés, ses bordels, et l'horreur des combats. L'État Major ordonne de conquérir une colline d'importance stratégique, « la colline 937 ». Durant dix jours, les hommes du Lieutenant Eden vont donner l'assaut, gagner et reprendre cette colline qu'ils nommeront par dérision, « Hamburger Hill ».

Thèmes[modifier | modifier le code]

La série d'assauts pour prendre la colline (qui a abouti à de lourdes pertes à la fois pour les forces américaines et les nord-vietnamiens) a commencé le 10 mai 1969, la colline fut finalement prise le 20 mai.

Le film dépeint le combat, le courage, la camaraderie et le dévouement à leur mission des soldats. Il soulève aussi des questions douloureuses sur la guerre du Vietnam, comme la stigmatisation des troupes de remplacement par les vétérans (les "newbies" ou, plus crûment, "FNGs", pour "Fuckin New Guys"), et des caprices apparents du haut commandement, en particulier sur le manque de valeur stratégique de la colline et des pertes inutiles qui s'en suivirent. D'autres problèmes sont abordés comme l'effet du sentiment anti-guerre sur le moral des soldats, et les tensions raciales entre eux (surtout comment les idées racistes peuvent être dépassées par l'amitié et le respect gagnés progressivement).

Le film décrit également comment les soldats sur le terrain se sont sentis trahis une fois de retour aux Etats-Unis, en particulier par les étudiants en université. Dans une scène un soldat reçoit une lettre de sa petite amie disant qu'elle ne continuera pas à lui écrire parce que ses amis de fac lui ont dit qu'il était immoral d'être avec un militaire qu'ils qualifient de «tueur». Dans une autre scène, le Sgt. Worchester (Steven Weber) raconte à ses compagnons d'armes que quand il rentra de son premier tour de service en 1968, il a fait face à la discrimination d'être un vétéran du Vietnam. Quand il est descendu de l'avion, des hippies ont jeté des sacs d'excréments de chien sur lui et sur d'autres soldats aussi de retour. Quand il est arrivé à sa maison, sa femme couchait avec un autre homme, et n'avait que du mépris pour lui. Partout où il allait, les gens l'ont traité avec hostilité et mépris. Bizarrement, rien de tout cela ne dérangeait Worchester jusqu'à ce qu'il découvre que son barman du coin (la seule personne qui l'a accueilli à la maison avec un ton de voix amical) avait perdu son fils lors de la bataille de la Drang en 1965 et avait été renvoyé à la maison dans "un sac en caoutchouc avec «membres manquants» étiqueté dessus ". Pour empirer les choses, les étudiants continuaient de téléphoner au barman en disant qu'ils étaient heureux que son fils se soit fait tuer par «l'armée héroïque du peuple», ce qui valut au barman de souffrir d'une dépression nerveuse et de commencer à utiliser de l'héroïne. Cet événement rendit fou de colère Worchester, qui se sentit lié à cette guerre, et s'inscrivit pour une autre tournée au Vietnam.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]