Haltère de l'insecte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir haltère.

Les haltères, connues aussi sous le nom de balanciers, sont de petites structures en bouton de porte trouvées par paire chez certains insectes à deux ailes ; elles sont agitées rapidement pour maintenir la stabilité en vol.

Les haltères, organes dérivés des ailes, sont homologues à ces dernières. Les espèces ancestrales d'insectes avaient deux paires d'ailes (comme la plupart des espèces actuelles). Chez les Strepsiptères ce sont les ailes antérieures qui se sont transformées en haltères, alors que chez les Diptères (mouches, moustiques et moucherons) ce sont les ailes postérieures.

Les haltères sont particulièrement bien visibles chez la tipule, alors que chez les mouches, elles sont cachées derrière les squames des ailes, et leur observation sur le thorax de l'insecte nécessite une loupe.

Haltères sur une tipule (diptère).
Haltères sur un strepsiptère.


Fonctionnement[modifier | modifier le code]

haltère de l'insecte (en jaune)

Les haltères fonctionnent comme des gyroscopes à structure vibrante : les haltères en vibrant tendent à maintenir leur plan de vibration, et si le corps de l'insecte tourne ou change de direction en vol, une force de torsion se développe que l'animal détecte avec des organes sensoriels connus sous le nom de sensilles campaniformes localisées à la base des haltères.

Les haltères agissent ainsi comme un système d'équilibrage et d'orientation, aidant les mouches à réaliser leurs acrobaties aériennes rapides. Elles jouent un rôle important en stabilisant l'assiette de ces insectes durant le vol et fournit également un rétro-contrôle aux muscles des ailes pour stabiliser les moments des forces aérodynamiques. Elles sont l'équivalent de l'indicateur d'assiette dans un avion.

Génétique[modifier | modifier le code]

Chez les diptères, la différenciation des ailes postérieures en haltères est commandée par un gène appelé ultrabithorax (Ubx). La mutation de ce gène aboutit à la formation d'adultes à quatre ailes au lieu de deux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]