Halorhodopsine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'halorhodopsine est une protéine constituée de sept hélices α transmembranaires, de structure tertiaire semblable à celle de la bactériorhodopsine et de la rhodopsine (PDB 1E12)[1]).

L'halorhodopsine est une protéine transmembranaire formant un canal ionique spécifique aux anions chlorure Cl chez une classe d'archées particulière appelée Halobacteria. Sa structure est semblable à celle de la bactériorhodopsine, et elle utilise également le rétinal comme cofacteur photosensible. Le pic d'absorption du complexe rétinal-halorhodopsine se situe autour de 570 nm. Ce canal pompe les ions Cl vers l'intérieur de la cellule en utilisant l'énergie de la lumière jaune et verte du spectre visible ; d'autres ions halogène et des nitrate NO3 sont également pompés à l'intérieur de la cellule par cette protéine. La bactériorhodopsine, quant à elle, est une autre protéine transmembranaire des halobactéries, qui pompe les protons hors des cellules sous l'effet de la lumière en vue de produire de l'énergie métabolique (ATP).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Kolbe, Hüseyin Besir, Lars-Oliver Essen et Dieter Oesterhelt, « Structure of the Light-Driven Chloride Pump Halorhodopsin at 1.8 Å Resolution », Science, vol. 288, no 5470,‎ 26 mai 2000, p. 1390-1396 (lire en ligne) DOI:10.1126/science.288.5470.1390 PMID : 10827943