Halobacteria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Halobacteria, ou halobactéries, sont une classe d'archées de l'embranchement (phylum) des Euryarchaeota. Ce sont des microorganismes chimioautotrophes qui se développent dans des milieux saturés ou quasi saturés en sels dissous, tels que les marais salants. On les qualifie d'halophiles, bien que cet adjectif s'applique également à des organismes qui requièrent des salinités moins élevées. On les trouve dans tous les environnements humides riches en matières organiques et en sels.

Le nom Halobacteria a été attribué à ces organismes avant que le domaine des archées ne soit identifié, à une époque où tous les procaryotes étaient considérés être des bactéries. On les trouve parfois désignées sous le terme d’haloarchées pour les distinguer les bactéries halophiles.

Leur métabolisme peut être aérobie ou anaérobie. Leur membrane cellulaire présente une coloration pourpre caractéristique due à la bactériorhodopsine qui donne à leurs efflorescences des teintes rouges parfois violacées. La bactériorhodopsine capte la lumière du soleil afin de la convertir en énergie métabolique à travers la phosphorylation de l'ADP en ATP. Les halobactéries possèdent également un autre pigment, l'halorhodopsine, qui pompe les ions chlorure à travers la membrane cellulaire et génère un gradient de concentration contribuant également à la production d'énergie métabolique. Ces archées sont cependant incapables de fixer le carbone, contrairement aux organismes photosynthétiques.

Liste des ordres[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (3 janv. 2011)[2] :

Selon World Register of Marine Species (3 janv. 2011)[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) T Cavalier-Smith, « The neomuran origin of archaebacteria, the negibacterial root of the universal tree and bacterial megaclassification », Int. J. Syst. Evol. Microbiol., vol. 52, no Pt 1,‎ 2002, p. 7–76. PMID : 11837318
  • (en) Grant WD, Kamekura M, McGenity TJ, Ventosa A, DR Boone (éditeur) et RW Castenholz (éditeur), Bergey's Manual of Systematic Bacteriology, vol. 1 : The Archaea and the deeply branching and phototrophic Bacteria, New York, Springer Verlag,‎ 2001, 2e éd. (ISBN 978-0-387-98771-2), « Class III. Halobacteria class. nov. », p. 169
  • (en) GM Garrity, JG Holt, DR Boone (éditeur) et RW Castenholz (éditeur), Bergey's Manual of Systematic Bacteriology, vol. 1 : The Archaea and the deeply branching and phototrophic Bacteria, New York, Springer Verlag,‎ 2001, 2e éd. (ISBN 978-0-387-98771-2), « Phylum AII. Euryarchaeota phy. nov. », p. 169