Hallucination sonore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hallucination sonore
Classification et ressources externes
CIM-10 R44.0
CIM-9 780.1
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La paracousie, hallucination auditive ou hallucination sonore[1], est une forme d'hallucination impliquant une perception sonore sans aucun stimulus. Ce type d'hallucination implique plus communément une ou plusieurs voix. Elle peut être associée à des troubles psychotiques comme la schizophrénie ou la manie, et prend une signification dans le diagnostic de ces conditions[2]. Cependant, il n'est pas impossible qu'un individu puisse entendre une ou plusieurs voix sans souffrir d'aucun trouble mental spécifique[3].

Il existe trois catégories principales d'individus parmi lesquelles le conditions surviennent le plus souvent :

1- un individu entendant ses propres pensées à haute voix

2- un individu qui entend une ou plusieurs voix, ou qui entend une ou plusieurs fois une ou plusieurs voix lui dicter ses actions[4]. Ces trois conditions ne définissent pas tous les types d'hallucination sonore.

D'autres types d'hallucination sonore peuvent induire le syndrome de la tête qui explose et syndrome de l'oreille musical. Les individus entendent inconsciemment des musiques qu'ils connaissent par cœur. Des études mentionnent également qu'il est possible de faire l'expérience d'hallucinations musicales après une longue période d'écoute[5]. Elles peuvent être causées par la présence : de lésions du tronc cérébral (souvent résultat d'un AVC) ; également de tumeurs, d'encéphalites, ou encore d'abcès[6]. .

Symptomatologie[modifier | modifier le code]

La cause primaire d'une hallucination sonore dans le cas de patients psychotiques est la schizophrénie. Dans ce cas, les patients montrent une activité cérébrale élevée impliquant notamment l'hypothalamus, et les régions para-limbiques ; confirmé par Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle et tomographie par émission de positons[7],[8]. Les troubles de l'humeur sont également connus pour être la cause d'hallucinations sonores, mais sont légèrement plus impliqués. Une grande consommation de caféine a également été associée à une certaine apparition des hallucinations sonores. Une étude menée par la branche psychologique de La Trobe University (en) que la consommation de plus de cinq tasses de café augmenterait les risques de développer ce phénomène[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Medical dictionary »
  2. (en) Daisy Yuhas, « Throughout History, Defining Schizophrenia Has Remained A challenge », Scientific American Mind (March 2013) (consulté le 2 mars 2013)
  3. (en) Andrea Thompson, « Hearing Voices: Some People Like It », LiveScience.com,‎ 2006 (consulté le 25 novembre 2006)
  4. (en) Semple, David. Oxford hand book of psychiatry. Oxford Press, 2005.
  5. (en) Ken Young, « IPod hallucinations face acid test », Vnunet.com,‎ 2005 (consulté le 10 avril 2008)
  6. (en) « Rare Hallucinations Make Music In The Mind », ScienceDaily.com,‎ 2000 (consulté le 31 décembre 2006)
  7. (en) D.A. Silbersweig, E Stern, C Frith, C Cahill et A Holmes, « A functional neuroanatomy of hallucinations in schizophrenia », Nature, vol. 378, no 6553,‎ 1995, p. 176–179 (lien DOI?)
  8. (en) SUKHWINDER S. SHERGILL, I Nenadic, HP Volz, C Büchel et H Sauer, « Neuroanatomy of ‘Hearing Voices’: A Frontotemporal Brain Structural Abnormality Associated with Auditory Hallucinations in Schizophrenia », Cerebral Cortex, vol. 14, no 1,‎ 2004, p. 91–96 (lien DOI?)
  9. (en) Medical News Today: "Too Much Coffee Can Make You Hear Things That Are Not There"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Johnson FH, The anatomy of hallucinations, Chicago, Nelson-Hall Co,‎ 1978 (ISBN 0-88229-155-6)
  • (en) Bentall RP, Slade PD, Sensory deception: a scientific analysis of hallucination, Londres, Croom Helm,‎ 1988 (ISBN 0-7099-3961-2)
  • (en) Larøi F, Aleman A, Hallucinations: The Science of Idiosyncratic Perception, American Psychological Association (APA),‎ 2008 (ISBN 1-4338-0311-9, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]