Halloween : Résurrection

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halloween (homonymie).

Halloween : Résurrection

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film Halloween : Résurrection.

Titre québécois Halloween : La Résurrection
Titre original Halloween : Resurrection
Réalisation Rick Rosenthal
Scénario Larry Brand
Sean Hood
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax Films
Dimension Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Slasher
Sortie 2002
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Halloween : Résurrection ou Halloween: La Résurrection au Québec (Halloween: Resurrection), est un film d'horreur américain réalisé par Rick Rosenthal et sorti en 2002. Les événements se déroulent trois ans après le précédent film, Halloween, 20 ans après.

Le film met en scène Bianca Kajlich dans le rôle de Sara Moyer, Busta Rhymes dans celui de Freddie Harris et Jamie Lee Curtis reprenant une ultime fois le rôle de Laurie Strode.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Enfermée dans un asile psychiatrique après s'être aperçue de son erreur en ayant décapité un innocent et non Michael Myers, Laurie Strode attend le retour de son frère. Encore une fois, sa crainte est justifiée. Bien décidée à ne plus fuir, elle engage une ultime fois la lutte contre son frère. Après ce prologue, on nous transporte à Haddonfield dans la demeure délabrée de Michael Myers, où s'organise un reality show à l'occasion d'Halloween. Les participants doivent rester toute la nuit dans la maison du tueur, ils portent sur eux des caméras en plus de celles disposées dans la maison. Mais alors qu'un faux Michael Myers entre en scène, le véritable tueur rentre chez lui. Difficile dans ce cas de distinguer le tueur de son imitateur...

Résumé détaillé du film[modifier | modifier le code]

Trois ans après les événements qui ont eu lieu en CalifornieLaurie Strode a été envoyée dans un hôpital psychiatrique après avoir décapité un ambulancier au lieu de Michael Myers. Michael avait attaqué l'homme, lui avait écrasé le larynx de sorte qu'il ne puisse pas crier et mis son masque. Michael s'est ensuite caché pendant les trois années suivantes. Le 31 octobre 2001, toujours en captivité, Laurie fait semblant d'être lourdement médicamentée en se comportant comme si elle avait un extrême trouble dissociatif. En fait, elle cache ses pilules et se prépare pour la confrontation inévitable avec Michael. Par ailleurs, un agent de sécurité nommé Willie trouve le corps décapité de son patron, la tête dans la machine à laver, et est ensuite tué par Michael. Quand Michael apparaît enfin, Laurie l'attire dans un piège. Alors qu'il ne lui reste plus qu'à prendre son temps pour tuer Michael, il feint d'être un homme horrifié qui tente d'enlever son masque. Laurie ne peut s'empêcher de vouloir s'assurer que c'est bien son frère cette fois-ci. Michael en tire profit, et la renverse sur le toit où ils basculent tous deux. Leur lutte finit à la verticale quand elle s'empale sur son couteau. Elle l'embrasse alors et dit  : « Je te verrai en enfer ! » avant de tomber. Chasse terminée ou non, Michael rentre chez lui.

L'année suivante, le 30 octobre 2002, Michael vit dans une section de tunnels sous sa maison d'enfance. Six étudiants, Bill Woodlake, Donna Chang, Jen Dantzig, Jim Morgan, Rudy Grimes et Sara Moyer gagnent un concours sur une émission de télé réalité diffusée sur Internet réalisée par Freddie Harris et son assistante, Nora Winston, dans lequel ils doivent passer la nuit dans la maison d'enfance de Michael Myers. Le but de l'émission est de découvrir ce qui l'a amené à tuer. Le jour d'Halloween, ils commencent à chercher dans toute la maison quelque chose qui pourrait fournir un indice au passé de Michael, et décident de se séparer en trois groupes pour couvrir plus de terrain. Ils ont tous des caméras accrochées à la tête qui filment ce qu'il voient en direct. Le copain informaticien de Sara, Myles "Deckard" Barton, regarde l'émission lors d'une fête d'Halloween.

L'événement tombe terriblement mal vu que Michael est rentré à la maison, et il tue le cameraman Charley en le poignardant dans le cou avec un trépied de caméra. Par la suite, Woodlake est poignardé dans la tête, Donna est empalée sur une pointe en métal, Jen est décapité, la tête de Jim est écrasée, Rudy est accroché à une porte par couteaux, et Nora est étranglée avec un cordon et poignardée dans l'estomac. Myles se rend compte que les décès sont réels tandis que le reste de la partie prétend qu'ils sont mis en scène. Lorsque Myles commence à aider Sara à sortir de la maison, Freddie tente de tuer Michael. Michael survit et poignarde Freddie. Quand Sara se bat avec Michael avec une tronçonneuse, elle coupe des fils électriques qui provoquent un incendie. Après cela, Freddie arrive tant bien que mal et se bat à nouveau contre Michael. Cette fois, il l'électrocute, et sauve la vie de Sara, coincée sous une des tables par des gros câbles. La maison de Michael brûle tandis que Freddie et Sara s'enfuient.

Dans la scène finale du film, le corps de Michael est envoyé à la morgue. Alors qu'une femme ouvre le sac mortuaire, il ouvre les yeux avec un cri en fond sonore.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française réalisée par Alter Ego ; direction artistique : Christèle Wurmser
Version québécoise réalisée par Cinélume ; direction artistique : Natalie Hamel-Roy ; adaptation des dialogues : Bérengère Rouard et Thibaud de Courrèges

Production[modifier | modifier le code]

Après le succès d'Halloween, 20 ans après au box office (73,000,000 de $ dans le monde) le studio Miramax et Moustapha Akkad envisagent de commencer la production d'une suite. Le titre de travail était Halloween: The Homecoming mais les producteurs voulaient un titre qui expliquait clairement le retour de Michael Myers après la fin du 7ème film. Donc, en février 2002, le film a été officiellement rebaptisé Halloween: Resurrection. Au départ le film devait sortir en octobre 2001 mais il a été repoussé jusqu'en juillet 2002. Plusieurs réalisateurs ont été approchés pour la réalisation, dont Dwight H. Little (déjà réalisateur d'Halloween 4), mais c'est finalement Rick Rosenthal, réalisateur d'Halloween 2, qui fut choisi pour mettre en scène ce 8ème opus. Bianca Kajlich décroche le rôle de Sara Moyer, l'héroïne principale. Néanmoins elle avait des difficultés à crier, elle fut donc doublée pour les hurlements.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film fut assez mal reçu par la critique, sur le site Rotten Tomatoes il y a seulement 12% d'avis favorable. pour Première c'est « une suite décevante », pour Mcinéma c'est « l'épisode de trop qui exploite le filon jusqu'à l'écœurement. » Pour le New York Times c'est un film « dépourvu de joie et d'énergie[1]. » Halloween: Resurrection est généralement considéré comme le pire film de la franchise.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du huitième épisode de la saga. En 2007, elle repart à zéro avec un remake réalisé par Rob Zombie.
  • Rick Rosenthal avait déjà réalisé Halloween 2 en 1981.
  • Jamie Lee Curtis avait accepté de reprendre son rôle pour le faire mourir définitivement.
  • Josh Hartnett ne reprenant pas son rôle, il n'y a plus trace du fils de Laurie, pour s'occuper d'elle ou pour être la nouvelle cible de Michael Myers.
  • Le film est partiellement en found footage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]