Halberstadt D.II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Halberstadt D.II Su-27 silhouette.svg
Halberstad D.II.jpg
Image de synthèse de l'avion

Constructeur Drapeau : Empire allemand Halberstadt Flugzeug-Werke GmbH
Rôle Avion de chasse et d'assaut
Mise en service janvier 1916
Date de retrait 1917
Nombre construits 85
Équipage
1
Motorisation
Moteur Mercedes D.II et Argus As II
Nombre 1
Type 6 cylindres en ligne refroidi par liquide
Puissance unitaire 120 ch
Dimensions
Envergure 8,8 m
Longueur 7,3 m
Hauteur 2,67 m
Masses
À vide 519 kg
Maximale 728,5 kg
Performances
Vitesse maximale 145 km/h
Plafond 5000 m
Vitesse ascensionnelle 200 m/min
Rapport poids/puissance 6,07 kg/ch
Armement
Interne 1 mitrailleuses LMG-08/15 de 7,92 mm

L'Halberstadt D.II était un avion de chasse biplan allemand de la Première Guerre mondiale.

Description[modifier | modifier le code]

Un Halberstadt D.II de profil.

L'Halberstadt D.II est la version de série du prototype D.I. Allégé pour améliorer les performances, il est également doté d'ailes décalées et d'un moteur plus puissant, le six cylindres en ligne Mercedes D II de 120 ch. La partie frontale et les radiateurs testés sur le D.I ont été remplacés par un radiateur monté sur l'aile, à l'instar de ceux utilisés ultérieurement sur les Albatros D.III et Albatros D.V. Les deux ailes ont été très fortement raidies, et le poste de pilotage a été surélevé à l'aide d'un capotage de l'habitacle, modifiant ainsi le profil du fuselage, par rapport au prototype. Les bords de fuite des ailes étaient en bois, par opposition au fil tendu répandu sur les autres appareils allemands de l'époque. Le contrôle latéral se faisait à l'aide d'ailerons dans les ailes supérieures, mais il n'y avait pas de surface fixe aux empennages arrières, à l'instar de ceux employés sur les Fokker E.III. Bien que très sensible, il s'avère très maniable pour un pilote expérimenté et pouvait plonger en toute sécurité à vitesse élevée.

Production[modifier | modifier le code]

L'Halberstadt D II a été construit en série par Halberstädter Flugzeug-Werke GmbH, mais aussi Hannoversche Waggonfabrik AG et Automobil und Aviatik A.G[1], les appareils produits par cette dernière ayant porté la désignation Aviatik D I puis Halberstadt D II(Av). L'Halberstadt D III était pratiquement identique au D II. Il ne se distinguait que par une modification de la section centrale du plan supérieur et son moteur, un Argus As II développant également 120 ch.

En service[modifier | modifier le code]

Si les chiffres de performance disponible pour ce type sont exacts, la vitesse du chasseur "Halberstadt" et sa vitesse ascensionnelle ne sont guère supérieur aux Fokker E.III, et inférieure aux chasseurs alliés contemporains comme le Nieuport 11 et le Airco DH.2. Livrés initialement aux Kampfeinsitzerkommandos de la Luftstreitkräfte chargés d'assurer la protection des avions de reconnaissance[1], cet appareil gagna le respect des pilotes de chasse alliés, et fut la monte préférée des pilotes jusqu'à la formation des premières escadrilles de chasses allemandes à la fin de l'été 1916 et à l'apparition de l'Albatros D.I.

Selon les chiffres de la Commission Interallée d'Armistice une centaine d'Halberstadt D II et D III étaient en service au front en janvier 1917[1], mais en septembre 1917, plus aucun appareil de ce type n'était en service, totalement remplacés par les nouveaux chasseurs Albatros.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Gray & Thetford p.148

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter Gray & Owen Thetford, German Aircraft of the first world war (2e édition) p.284. Doubleday & Company, New York (1970)
  • (en) William Green & Gordon Swanborough, Le grand livre des chasseurs p.40. Celiv, Paris (1997). ISBN 2-86535-302-8

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :