Hal Singer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Singer.

Hal Singer

Nom de naissance Harold Joseph Singer
Naissance 8 octobre 1919
Tulsa, Oklahoma, États-Unis
Activité principale Instrumentiste
Genre musical Jazz
Instruments Saxophone
Années actives depuis 1939
Site officiel http://www.halsingergroup.com/

Harold Joseph Singer est un saxophoniste ténor né le 8 octobre 1919 à Tulsa, Oklahoma, États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 8 ans, il commence le violon, puis étudie la clarinette et le saxophone au lycée. Il joue alors dans différents big bands.

À partir des années 1930, il commence à jouer dans des groupes locaux dont les territory bands de Terrence Holder puis celui d'Ernie Fields, avant de rejoindre l'orchestre de Jay McShann à Kansas City en 1943.

Il passe les années de guerre à New York en travaillant au 52nd Street avec des musiciens tels que Roy Eldridge en 1944 et Sid Catlett. En 1946 il travaille avec Henry Allen. En 1947, il joue dans l'orchestre d'Oran "Hot Lips" Page puis avec Lucky Millinder. L'année suivante courte collaboration avec Duke Ellington. En 1948 grâce au succès de cornbread il monte son orchestre avec lequel il accompagne Ray Charles, Dinah Washington, Big Joe Turner.

Avec les premiers disques d’Elvis Presley c’est le célèbre Rock Around the Clock de Bill Haley en 1954 qui marque le début du phénomène rock dans le public blanc. Diffusé pendant le générique du film Blackboard Jungle (Graine de violence, Richard Brooks, 1955), ce titre est vite devenu symbolique de l’adoption du rock par la jeunesse blanche. La chanson du même nom composée et chantée par Hal Singer, Rock Around the Clock était parue en en 1950, cinq ans plus tôt. Dans ce classique méconnu du rock on peut aussi entendre les vers « One for the Money, two for the show, three to get ready » qui seront plagiés sur l’intro du Wat’cha Gonna Do de Bill Haley — et en outre sur l’hymne du rockabilly Blue Suede Shoes (1955) de Carl Perkins. Haley n’a d’ailleurs pas été le seul à piquer ce titre : le Rock Around the Clock (1952) de Wally Mercer est une composition entièrement différente, l’une des trois parues sous ce nom.

Hal Singer s'installe à New York en 1958 et joue avec Charlie Shavers, il enregistre chez Mercury, avec des artistes de Rhythm and blues comme The Orioles et Charles Brown puis chez Prestige Records en tant que soliste de jazz, puis joue au Metropole club à New York avec Roy Eldridge et Coleman Hawkins.

En 1965, après une tournée en Europe avec Earl "Fatha" Hines, Singer s'installe en France. Il continue d'enregistrer et de jouer en Europe et Afrique avec les orchestres de Charlie Watts et le Duke Ellington Orchestra. On a pu le voir en tant qu'acteur en 1990 dans le film Taxi Blues réalisé par Pavel Lounguine.

En 1992, il est fait Chevalier des Arts et des Lettres, en 1999, Hal Singer est nommé Commandeur des Arts et des Lettres.

Il vit actuellement (mars 2013) à Chatou, dans la banlieue parisienne[1].

Style[modifier | modifier le code]

Saxophoniste dans la lignée de Ben Webster et Coleman Hawkins au son chaleureux et large il développe parfois une énergie qui confine à la violence maîtrisée proche de Eddie Davis et annonce Albert Ayler. Il est un excellent joueur de blues.

Compositions célèbres[modifier | modifier le code]

  • Cornbread
  • Midnight Jump
  • Happy Days
  • Hot Bread
  • Loose Riff
  • Swanee River
  • A Plug For Cliff
  • Beef Stew

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1944: Roy Eldridge 1943-1944 the chronological Classics 920
  • 1948: "Fine As Wine" & "Rock Around the Clock" (Mercury)
  • 1948: "Corn Bread" - leader
  • 1949: "Beef Stew" - leader
  • 1959: Blue Stompin' - Hal Singer - Charlie Shavers Quintet (Prestige)
  • 1960: Blues by Lonnie Johnson - Lonnie Johnson Quintet(Bluesville)
  • 1963: Blues in the Night - leader (Fidelio)
  • 1968: A funky day in Paris - Johnny Letman (Black and Blue)
  • 1968: Milt and Hal -Milt Buckner (Black and Blue)
  • 1969: Paris Soul Food - leader (Polydor)
  • 1971: "Blues and News" - leader avec Siegfried Kessler et Art Taylor (Futura Swing 01)
  • 1975: Soul of Africa - leader (Chant du Monde)
  • 1977: Le Grand Voyage / The Long Trip - leader (Pastoral)
  • 1981: Rocket 88 - Rocket 88
  • 1981: Swing on it - leader (JSP)
  • 1990: Royal Blue- comme coleader avec Al Copley - (Black Top)
  • 2002: Prints in the Sand
  • 2005: "Sarah Morrow and the American All-Stars in Paris" (O+ Music) avec Sarah Morrow et Rhoda Scott
  • 2010: "Challenge" leader avec le Black Saint Quartet de David Murray (Marge 47)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]