Hal Blaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hal Blaine

alt=Description de l'image Hal Blaine in 2008.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Harold Simon Belsky
Naissance 5 février 1929 (85 ans)
Holyoke, Massachusetts, États-Unis Drapeau des États-Unis
Activité principale Batteur, musicien de studio
Genre musical Rock, pop rock
Instruments Batterie
Années actives 1948–aujourd'hui

Hal Blaine est un batteur, musicien de studio américain. Il est particulièrement renommé pour avoir été membre du "Wrecking Crew", une équipe de musiciens de studio basée à Los Angeles, et a été intronisé au Rock & Roll Hall of Fame le 6 mars 2000[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Harold Simon Belsky, en 1929 à Holyoke dans une famille juive, originaire de Pologne et de Lituanie, Hal Blaine, commença à jouer avec des baguettes vers ses 7 ans, et reçu sa première batterie à 13 ans. En 1944, la famille Belsky part s'installer à Los Angeles[2]. Blaine commença sa carrière de batteur professionnel en 1948, et rejoint à la fin des années 1950, le groupe de Tommy Sands.

Il enregistra à partir des années 1960 pour Elvis Presley, Simon & Garfunkel, the Beach Boys, the Mamas & the Papas, Jan & Dean, the Ronettes, the Byrds, the Carpenters, Nancy Sinatra, et bien d'autres encore, aussi bien qu'il devint jusqu'au début des années 1970 le batteur de studio le plus réclamé, en travaillant au sein du « Wrecking Crew ».

Il fut par ailleurs, un élément clé du "Mur de Son" du producteur Phil Spector, sa "patte" de batteur étant remarquable par un triolet d'un quart de temps, joué simultanément sur deux toms.

En 1967, il enregistra avec Paul Beaver un album entièrement instrumental, composé de 12 morceaux, représentant chacun un mois de l'année[3].

Love-In (Décembre) / Freaky (Janvier) / Flashes (Février) / Kaleidoscope (Mars) / Hallucinations (Avril) / Flower Society (Mai) / Trippin' Out (Juin) / Tune In-Turn On (Juillet) / Vibrations (Août) / Soulful (Septembre) / Inner-Space (Octobre) / Wiggy (Novembre)

Il aura joué sur 35 000 chansons en quatre décennies, dont 150 seront classées dans le Top Ten du Billboard américain, et 40 furent numéro 1.

En 1990, il publie ses mémoires :" Hal Blaine and the Wrecking Crew » éd. Mixbooks.

"Hal Blaine strikes again."(Hal Blaine a encore frappé.)[modifier | modifier le code]

Blaine laissait toujours sur les partitions qu'il a interprété, ainsi que sur un mur d'un lieu où il avait joué, un coup de tampon avec la mention précédente[4].

L'origine du nom WRECKING CREW[modifier | modifier le code]

À la vue de l'équipe de jeunes musiciens de studio dont Blaine faisait partie, portant T-shirts et jean's, et fumant en travaillant, les plus âgés s'exclamèrent que leur entreprise était vouée au naufrage. Le batteur commença à appeler son équipe « the Wrecking Crew » (mot à mot: l'équipage causant le naufrage).

These guys used to show up to work in suits and ties for these record dates. We’d show up in blue jeans and t-shirts, smoking cigarettes… and the older session guys would say “they’re wrecking the business.” So I started calling our group of musicians the Wrecking Crew.” Hal Blaine[5]

Chansons numéros 1 dans le Billboard[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. on March 6, 2000. And new to the Hall of Fame were Inductees included in the Sidemen category. described by Seymour Stein as, "those musicians who both in the studio and in concert backed up and helped create the magical sound of some of the music that has impacted our lives." The first group of sidemen represented a variety of instruments and talents essential to rock & roll: drummer Hal Blaine
  2. "Hal Blaine and the Wrecking Crew » aux éditions Mixbooks
  3. Psychedelic Percussion. produit par Steve Borri & Hal Blaine. 1967
  4. Weinberg, Max, préface de Bruce Springsteen, The Big Beat: Conversations with Rock's Great Drummers, Billboard Books, NY, 1984/1991 p. 77
  5. citation extraite de http://www.halblaine.com/discography/
  6. *Whitburn. Joel, Top 40 Hits, Billboard Publications, New York 1992