Hadji Zeïnalabdine Taguiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Haji Zeynalabdin Taghiyev)
Aller à : navigation, rechercher
Haji Zeynalabdin Taghiyev (1823-1924)

Hadji Zeïnalabdine Taguiev ou Taghiev (azéri : Hacı Zeynalabdin Tağıyev) (, Bakou, Mardakan) est un magnat de l'industrie et un philanthrope azéri à l'époque de l'Empire russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zeïnalabdine Taguiev naît dans une famille pauvre de cordonniers dans la vieille ville de Bakou et commence tôt à apprendre la maçonnerie. Au milieu des années 1860, il devient promoteur immobilier, dans une ville qui ne cesse de croître avec l'afflux de fonctionnaires de l'Empire russe, de commerçants étrangers et russes, d'ouvriers venant d'Asie centrale pendant cette phase d'expansion de l'Empire. Au cours du premier boom du pétrole à Bakou qui a lieu en 1873, Taguiev et trois associés achètent un terrain où ils trouvent du pétrole après une longue campagne de forage en 1877, devenant ainsi instantanément millionnaires.

Taguiev investit sa fortune non seulement dans le pétrole, mais aussi dans beaucoup de projets importants, comme la première usine textile d'Azerbaïdjan ou bien dans des poissonneries industrielles. Il vend ensuite ses intérêts dans le pétrole à l' Anglo-Russian Oil Company pour 5 millions de roubles, somme colossale à cette époque. L'Empire russe s'écroule en février 1917, puis la Révolution d'Octobre marque les prémices de la guerre civile russe. Bakou est dès lors le théâtre d'affrontements entre tribus islamiques locales et les troupes anglaises dont le pays est intéressé par l'exploitation des champs pétroliers. L'Armée rouge intervient ensuite.

En 1920, la résidence de Taguiev est confisquée par le gouvernement des soviets qui nationalise toutes les entreprises et abolit la notion de propriété privée. Taguiev est mis aux arrêts dans quelques pièces de son ancienne résidence d'été, où il meurt le 1er septembre 1924. Malgré les efforts soviétiques pour supprimer les souvenirs liés à Taguiev, l'ancien millionnaire est toujours reconnu en Azerbaïdjan comme un exemple de générosité et de philanthropie et plus tard comme l'exemple de la possibilité pour un Azéri de réussir financièrement.

Sa famille[modifier | modifier le code]

Il a été marié deux fois, la première fois à sa cousine Zeïnab et la seconde en 1896 à Sona, fille cadette du général Balakichi Arablinski. Il a eu deux fils et une fille de son premier mariage: les fils Ismaïl et Sadik, et la fille Khanim; et deux fils et trois filles de son second mariage: les fils Mammad et Ilias, et les filles Leïla, Sara et Soraya.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :