Haim Epstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Epstein.

Haïm Epstein est né à Łódź en Pologne (sous tutelle russe) en 1891[1].

Après avoir fait une école de dessin où l'avait inscrit sa mère, il part via l'Autriche à Munich suivre les cours des beaux-arts dès 1911. En 1912, il part pour Paris (il loge au 76 rue Dutot) et fait un court séjour dans l'armée russe avant de revenir à Paris et intégrer « la Ruche ». En 1920, contacté par Gustave Coquiot, il va illustrer le livre Vagabondages et dessiner, faire des aquarelles sur des scènes de marchés.

En 1926, c'est la Corse, avec l'illustration des Rois du maquis de Pierre Bonardi, ses aquarelles et ses toiles s'illumineront et iront de plus en plus vers Cézanne et des couleurs bleues.

En 1932, sur l'avis de son mécène le docteur André Gilles, il viendra s'installer avec sa femme, la belle-fille du peintre Dorignac, à Hanches, au lieu-dit Le Pâtisseau, qu'il illustrera. En 1938 il quitte la Ruche pour s'installer à Épernon, à 100 mètres de sa précédente habitation et fera de nombreuses aquarelles sur la rivière locale et ses berges. L'été, avec le docteur Gilles, il allait en Bretagne qu'il aimait peindre, Belle-Île-en-Mer, Concarneau.

En mars 1944 il sera dénoncé à la Gestapo, transféré de la prison de Chartres vers Drancy, il prendra le train vers Auschwitz qu'il ne connaîtra jamais. Le docteur Gilles, quant à lui, reviendra de Dachau où il avait été transféré, pour aider son ami. La maison sera reprise ultérieurement par son beau-frère le sculpteur Louis Dideron, futur membre de l'Académie des Beaux-Arts.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Ou en 1892 ou 1893 suivant ses actes de naturalisation, passeport ou acte de mariage.