Hail to the Chief

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une version des paroles de la chanson.

Hail to the Chief est une marche musicale que l’on associe principalement aux présidents des États-Unis. La musique est en effet interprétée pour accompagner l’apparition du Président américain lors d’une apparition publique. Lors d’apparitions importantes, cette musique est jouée par des orchestres militaires reconnus[1]. La musique est toujours précédée par quatre ruffles and flourishes lorsqu’elle est jouée pour le Président.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le poème The Lady of the Lake («La Dame du Lac») de Walter Scott comporte la phrase Hail to the Chief in triumph advances! («Saluons le Chef qui avance dans le Triomphe»). Le poème fut porté en musique vers 1821 par le compositeur anglais Sanderson (~1769 - ~1841). Ce dernier était également un violoniste et un chef d'orchestre du Surrey Theatre de Londres.

Soldier, rest! thy warfare o'er, («Soldat, repose-toi! La guerre est finie,»)
Sleep the sleep that knows not breaking, («Profite du sommeil qui ne s’arrête jamais, »)
Dream of battled fields no more, («Ne rêve plus des champs de batailles,»)
Days of danger, nights of waking. («Des jours de danger, des nuits d’éveil.»)
(The Lady of the Lake, 1810)

Le 4 juillet 1828, un orchestre militaire United States Marine Band interpréta la chanson lors d’une cérémonie d’inauguration du Chesapeake and Ohio Canal par le président John Quincy Adams. Ce n’est que le 4 mars 1845 que la chanson fut interprétée au moment de l’arrivée au pouvoir d’un président (James K. Polk). C’est Julia Tyler, la femme du précédent Président John Tyler, qui suggéra cette idée.

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles de Walter Scott[modifier | modifier le code]

Les paroles originales utilisées par Sanderson, écrites par Walter Scott sont:

Hail to the chief, who in triumph advances, («Saluons le chef, qui avance dans le triomphe,»)
Honored and bless'd be the evergreen pine! («Honoré et béni par le pin toujours vert !»)
Long may the tree in his banner that glances, («Grand doit être l’arbre qui porte sa bannière étincelante,»)
Flourish, the shelter and grace of our line. («Brandis, l’abri et la grâce de notre lignée.»)
Heav'n send it happy dew, («Le Paradis lui envoie une rosée joyeuse,»)
Earth lend it sap anew, («La Terre lui prête à nouveau sa sève,»)
Gaily to bourgeon and broadly to grow; («Bourgeonne Gaiement et Grandit largement;»)
While ev'ry highland glen, («Lorsque toutes les gorges des montagnes,»)
Sends our shout back again, («Nous renvoient à nouveau notre cri,»)
"Roderigh Vich Alpine dhu, ho! i-e-roe!" («Roderigh Vich Alpine dhu, ho! i-e-roe! [2]»)
Ours is no sapling, chance-sown by the fountain, («Le nôtre n’est pas un jeune plant, ensemencé par chance par la fontaine,»)
Blooming at Beltane, in winter to fade; («Fleurissant à Beltane, pour fâner en hiver; »)
When the whirlwind has stripp'd ev'ry leaf on the mountain, («Lorsque le vent tourbillonnant a arraché toutes les feuilles sur la montagne,»)
The more shall Clan Alpine exult in her shade. («Au plus le Clan Alpin devrait exulter dans son ombre.»)
Moor'd in the lifted rock, («Amarré dans la roche élevée,»)
Proof to the tempest shock, («A l’épreuve du choc le plus dur,»)
Firmer he roots him, the ruder it blow; («Au plus on le retient, au plus il exulte ;»)
Menteith and Breadalbane, then, («Menteith et Breadalbane, alors, »)
Echo his praise again, («Répète à nouveau son louange,»)
"Roderigh Vich alpine dhu, ho! i-e-roe!" («Roderigh Vich alpine dhu, ho! i-e-roe! »)
Row, vassals, row for the pride of the Highlands! («Alignez-vous, vassaux, alignez-vous par fierté des Highlands !»)
Stretch to your oars for the evergreen pine! («Tendez vos rames pour le pin toujours vert !»)
Oh, that the rosebud that graces yon islands, («Oh, c’est le bouton de rose qui embellit ces îles là,»)
Were wreath'd in a garland around him to twine! («L’entourant d’une guirlande !»)
O, that some seedling gem, («O, ces semis sont comme des joyaux,»)
Worthy such noble stem, («Digne noble tige,»)
Honor'd and bless'd in their shadow might grow! («Honorée et bénie dans leur ombre doit grandir !»)
Loud should Clan Alpine then, («Le Clan Alpin doit se faire entendre,»)
Ring from her deepmost glen, («Résonne de la plus profonde gorge,»)
"Roderigh Vich Alpine dhu, ho! i-e-roe!" («Roderigh Vich alpine dhu, ho! i-e-roe! »)

Paroles d’Albert Gamse[modifier | modifier le code]

Les paroles écrites par Albert Gamse sont une adaptation des paroles de la musique de James Sanderson mais sont rarement utilisées :

Hail to the Chief we have chosen for the nation, («Saluons le Chef que nous avons choisi pour la nation,»)
Hail to the Chief! We salute him, one and all. («Saluons le chef! Nous le saluons tous ensemble.»)
Hail to the Chief, as we pledge cooperation, («Saluons le Chef, et vouons lui notre aide,»)
In proud fulfillment of a great, noble call. («Dans le fier accomplissement d’un grand et noble appel.»)
Yours is the aim to make this grand country grander, («Votre objectif est de rendre ce grand pays encore plus grand,»)
This you will do, that's our strong, firm belief. («Vous le ferez, c’est notre fort et inébranlable sentiment.»)
Hail to the one we selected as commander, («Saluons celui que nous avons choisi comme commandeur,»)
Hail to the President! Hail to the Chief! («Saluons le Président ! Saluons le Chef!»)

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Le 38e président américain Gerald R. Ford, souhaitait régulièrement que la chanson de son université "The Victors" soit jouée à la place de Hail to the Chief[3];
  • Jail to the Chief («Le chef en Prison») était un slogan contre le président Richard Nixon lors du scandale du Watergate ;
  • La chanson est interprétée dans le film de Steven Spielberg Amistad (1997) ;
  • Hail to the Thief («Saluons le Voleur»), est le nom d’un album du groupe de musique anglais Radiohead. Les paroles apparaissent dans le titre de l’album 2 + 2 = 5.
  • Hail to the Thief fut également un slogan régulièrement utilisé lors de manifestions durant la parade inaugurale de 2001 du Président George W. Bush.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)ttp://lcweb2.loc.gov/diglib/ihas/loc.natlib.ihas.200000009/default.html "Hail to the chief (Song Collection)"] in Library of Congress Performing Arts Encyclopedia
  2. Dans le poème Roderigh dhu est le chef du clan Alpin vivant dans les Highlands.
  3. (en) (en) Rozell, Mark J., The Press and the Ford Presidency, University of Michigan Press,‎ 1992 (ISBN 978-0-472-10350-8, LCCN 92008700), p. 38.

Liens externes[modifier | modifier le code]