Haggadah de Sarajevo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haggadah de Sarajevo
Image illustrative de l'article Haggadah de Sarajevo
Deux miniatures du manuscrit : le buisson ardent et la verge d'Aaron, f.21
Artiste Anonyme
Date milieu du XIVe siècle
Technique enluminure sur parchemin
Dimensions (H × L) 22,8 × 16,5 cm 142 folios reliés
Localisation Musée national de Bosnie-Herzégovine (en), Sarajevo (Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine)

La Haggadah de Sarajevo est un manuscrit enluminé en hébreu contenant un texte de la haggada. Réalisée en Espagne au XIVe siècle, il s'agit de l'un des manuscrits en hébreu les plus richement enluminés.

Historique[modifier | modifier le code]

La date de fabrication du manuscrit et son lieu précis ne sont pas connus. Il provient sans doute du nord de l'Espagne, plus précisément dans le Royaume d'Aragon et date du milieu du XIVe siècle. Il s'agit peut-être d'un cadeau de mariage réunissant deux familles dont les blasons sont représentés dans l'ouvrage, ces derniers représentant une rose (Shoshan en hébreu) et une aile (Elazar). Une note dans l'ouvrage indique qu'il a changé de propriétaire en 1510, mais sans indiquer son identité. Une autre note, datée de 1609, indique que l'ouvrage ne parle pas contre l'Église, sans doute dans un contexte d'Inquisition[1].

Rien ne permet de savoir comment le livre est arrivé en Bosnie. La mention historique la plus ancienne ne remonte qu'à 1894 : cette année-là, un certain Josef Cohen propose de le céder à l'association culturelle juive de Sarajevo appelée « La Benevolencia ». L'achat est refusé car le prix est jugé trop élevé, mais l'ouvrage est finalement acquis par le Musée national de Bosnie-Herzégovine (en) pour la somme de 150 couronnes. Le manuscrit est alors authentifié par des historiens de l'art viennois, dont Julius von Schlosser, qui en font une publication. Il s'agit du premier manuscrit juif publié en facsimilé[2]. Le manuscrit n'est alors jamais exposé mais conservé en réserve[1].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, à la suite de l'entrée des troupes allemandes dans la ville, l'ouvrage est caché par le directeur du musée Jozo Petrović et par le conservateur, Derviš Korkut, un bosniaque musulman[3]. Au cours de la Guerre de Bosnie-Herzégovine, le manuscrit est de nouveau mis en sureté dans un coffre de la banque nationale, mais reste conservé dans la ville. Des rumeurs faisant état de sa disparition, le manuscrit est montré à la communauté juive de la ville à l'occasion de Pessa'h en 1995[1].

En 2002, une salle spéciale est aménagée au sein du musée afin de pouvoir exposer le manuscrit. Il est de nouveau invisible en 2012 à la suite de la fermeture de ce musée pour raisons financières[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le manuscrit contient 142 folios contenant le texte de la Haggada, lu à l'occasion de Pessa'h. L'ouvrage commence sur ses 40 premiers folios par la représentation en 69 miniatures illustrant des scènes de la Torah. Le reste du livre, qui contient le texte liturgique, présente des mots enluminés mais aucune illustration[5].

La haggadah de Sarajevo dans la culture[modifier | modifier le code]

Geraldine Brooks dans son livre Le livre d'Hanna, imagine de façon romancée les péripéties subies par le livre, à partir d'éléments récoltés lors de travaux d'entretien de la reliure : poil, aile d'insecte, tâches...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) David Heinrich Müller, Julius von Schlosser, Die Haggadah von Sarajevo. Eine spanisch-jüdische Bilderhandschrift des Mittelalters, Vienna, éd. Alfred Hölder, 1898 [lire en ligne]
  • (en) Katrin Kogman-Appel, Illuminated Haggadot from Medieval Spain : Biblical Imagery and the Passover Holiday, Penn State University Press,‎ 2007, 464 p. (ISBN 978-0-271-02740-1)
  • (en) Herbert R. Broderick, « Observations on the Creation Cycle of the Sarajevo Haggadah », Zeitschrift für Kunstgeschichte, vol. 47, no 3,‎ 1984, p. 320-332 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Présentation du Facsimilé
  2. Broderick, art. cit.
  3. La Shoah et les Musulmans
  4. Que va devenir la Haggadah de Sarajevo ? sur blog.rue89.fr
  5. Sarajevo Haggadah sur jewisheritage.org