Hadjadj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hadjadj (homonymie).
Hadjadj
Noms
Nom algérien حجاج
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mostaganem
Code ONS 2714
Démographie
Population 17 330 hab. (2008[1])
Densité 188 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 06′ 00″ N 0° 20′ 00″ E / 36.1, 0.33333336° 06′ 00″ Nord 0° 20′ 00″ Est / 36.1, 0.333333  
Superficie 92 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Mostaganem.
Localisation de la commune dans la wilaya de Mostaganem.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Hadjadj

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Hadjadj

Hadjadj, anciennement Bosquet pendant la période de la colonisation française[2], est une commune côtière de la wilaya de Mostaganem en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la daïra de Sidi Lakhdar.

La commune de Hadjadj est limitée : Au nord par la mer Méditerranée, au sud par la commune de Sidi-Belatar (ex Pont-du-Chéliff), à l’ouest par la commune de Ben-Abdel Malek Ramdane (ex Ouillis), et à l’est par la commune Sidi-Ali (ex Cassaigne) et de Sidi-Lakhdar (ex Lapasset). Son chef-lieu est situé à Hadjadj, à 16 km du siège de la Daïra (arrondissement) et 35 km de la wilaya (département).

La commune est divisée en trois parties :

  • Le plateau littoral nord-est, est une partie montagneuse couverte de forêts et de broussailles et un plateau vallonné au centre.
  • Il existe une frange de territoire au nord, riche et prospère.
  • Au sud, la région est montagneuse et déshéritée. Les terres, présentant une légère inclinaison vers la mer, donnent une succession de coteaux propices à la culture et à la vigne. Les forêts de Chouachi et d'Oued Bourahma sont régies par les services de la conservation des forêts de la wilaya de Mostaganem. Les principales essences de ces forêts sont : le pin d’Alep, eucalyptus, le thuya, le genévrier et le pin pignon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu de la commune est né le 9 mars 1874, par décision du 6 juillet 1873 qui a approuvé la création d’un village de 60 « feux » (foyers) au lieu-dit Blad-El-Hadjadj à cause de la proximité de la source Aïn el-Hadjadj (la source des pèlerins).

Il prend le nom d’un maréchal de France, Pierre Bosquet. Le gouvernement français de l’époque avait prononcé l’expropriation définitive de diverses parcelles au détriment des populations arabes locales.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de Hadjadj est évaluée à 17 330 habitants contre 15 835 en 1998[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Mostaganem, sur le site de l'ONS.
  2. 1954: la guerre commence en Algérie, Mohammed Harbi, éditions Complexe, 1998, (ISBN 9782870277201), p. 195.
  3. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mostaganem (Geohive)