Hachiman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hachiman Daimyōjin)
Aller à : navigation, rechercher
Hachiman en moine bouddhiste
Le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman de Kamakura

Hachiman (八幡神?, qui peut aussi être lu Yawata no kami) est le dieu shinto de la guerre et le protecteur divin du Japon et du peuple japonais. Son nom signifie « Dieu aux huit banderoles ». Son animal symbolique et messager est le pigeon.

Dans les premiers temps, Hachiman était adoré par les paysans comme dieu de l'agriculture et par les pécheurs qui espéraient ainsi avoir des filets plus garnis. Dans la religion shinto, la légende l'identifie à l'Empereur Ōjin, fils de l'impératrice consort Jingū, vers le IIIe ou le IVe siècle. Néanmoins, lorsque le Bouddhisme arriva au Japon, il devint un dieu syncrétique. Dans le panthéon bouddhiste du VIIIe siècle, il est nommé Grand Bodhisattva Hachiman (八幡大菩薩, Hachiman Daibosatsu?).

Hachiman devint également le gardien du clan Minamoto. Minamoto no Yoshiie prit le nom de Hachiman Taro Yoshiie et, grâce à ses prouesses militaires et sa virtuosité de meneur, fut considéré et respecté comme le bushi idéal. Lorsque son descendant Minamoto no Yoritomo devint shogun et établit le shogunat Kamakura, il reconstruisit le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman à Kamakura et commença à adorer Hachiman comme gardien de son clan.

Durant la période médiévale du Japon, le culte de Hachiman se répandit dans tout le pays, non seulement chez les bushi mais également dans la paysannerie. Sa popularité fut telle qu'aujourd'hui il y a plus de sanctuaires qui lui sont dédiés (plus de 30 000 Hachiman-gū au Japon) qu'à n'importe quel autre kami. Usa Hachiman-gū dans la préfecture d'Oita est le sanctuaire directeur et, avec les sanctuaires Tsurugaoka Hachiman et Iwashimizu Hachiman, le plus important des sanctuaires dédiés à Hachiman.

Les armes de Hachiman sont de la forme d'un tomoe : un tourbillon ou vortex avec trois branches tournées vers la droite ou vers la gauche. Certains clans de samouraïs les ont utilisées comme les leurs comme, ironiquement, les Taira qui comptent parmi leurs ancêtres l'ennemi mortel de Minamoto, l'empereur Kammu.

Références[modifier | modifier le code]