Habbo Hotel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Habbo Hotel

URL http://www.habbo.fr/
Description Réseau social et jeu en ligne
Slogan Un endroit étrange avec des gens trop cools.
Crée ton avatar, décore ton appart, tchatte et fais-toi plein d'amis.
Commercial oui Oui
Type de site Jeu social (en)
Langue(s) Français,
Espagnol,
Anglais,
Portugais,
Néerlandais,
Allemand,
Finlandais,
Italien,
Suédois,
Norvégien,
Danois,
Turc
Inscription Requise
Siège social Helsinki,
Drapeau de la Finlande Finlande
Propriétaire Sulake Corporation.
Créé par Sampo Karjalainen
Aapo Kyrölä
Lancement août 2000 en Finlande
novembre 2004 en France
État actuel En activité

Habbo Hotel est une application web de réseau social, prévue pour les adolescents de plus de 13 ans (mais hormis une demande de l'âge lors de la création d'un compte, aucune vérification n'est faite). Il est censé permettre à ces derniers de faire de nouvelles rencontres et de s'exprimer avec leurs amis dans un environnement dit sécurisé (horaires: 8H00-3h00). Le site, qui combine le concept d'un chat et d'un jeu en ligne, est possédé et dirigé par Sulake Corporation.

Accessible à partir de 2000 aux utilisateurs Finlandais, Habbo Hotel est depuis devenu l'un des plus grands jeux communautaires non-violents en ligne sur Internet, présent dans 32 pays avec plus de 227 millions de comptes créés et 15 millions de visiteurs uniques par mois[1].

L'accès au service est gratuit, mais pour accéder à des « extras » tels que des meubles virtuels pour décorer leurs appartements, des animaux ou l'adhésion à un « Habbo Club » permettant de bénéficier de nombreux avantages, les utilisateurs doivent acheter des « Crédits Habbo », la monnaie virtuelle du site.

Depuis le scandale du 12 juin 2012[2],[3] (cf. Controverses), la fréquentation du site a fortement baissé et des fonctionnalités ont été retirées.

Vie du jeu[modifier | modifier le code]

Histoire du jeu[modifier | modifier le code]

Début[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Habbo découle d'un projet de 1999, intitulé Disco Mobiles, par le designer Sampo Karjalainen et le technologue Aapo Kyrölä, pour un groupe finlandais[Qui ?]. Il s'agissait d'une salle de chat virtuelle fonctionnant sur la technologie Fuse de Aapo. Après avoir été engagé pour concevoir un jeu virtuel et un chat appelé Lumisota (guerres de neige) pour un fournisseur d'accès à Internet finlandais [Qui ?], Karjalainen et Kyrölä ont été contractés pour développer Hotelli Kultakala (Hôtel poisson rouge) avec une petite équipe de développeurs qui a été lancé en août 2000 sur le portail web du FAI[Qui ?]. Karjalainen, Kyrölä et Dee Edwards, un entrepreneur du Royaume-Uni, ont alors voulu créer une entreprise internationale basée sur le concept d'hôtel virtuel. Une structure : Sulake est créée à l'automne 2000 pour permettre de lever plus facilement des capitaux. À la fin de janvier 2001, Habbo Hôtel est lancé en version bêta. Un nouvel hôtel sort en version bêta quelques semaines plus tard destiné au marché des adolescents et avec une grosse campagne marketing. Il comporte alors un nouveau système de crédits et des fonctionnalités communautaires. L'hôtel suivant est lancé en Suisse quelques mois plus tard, en quatre langues. Il a depuis été étendu à plus de 31 pays sur les cinq continents, y compris Hotelli Kultakala en Finlande, qui a été transformé en Hôtel Habbo grâce à des fonds apportés par les capital-risqueurs.

Dates phares[modifier | modifier le code]

  • En mai 2006, le service ainsi que son nom de domaine, ont été changés de www.habbohotel.com (.fr, .co.uk, .com.au, etc.) pour www.habbo.com (.fr, .co.uk, .com.au, etc.)
  • En août 2007, la communauté chinoise de Habbo ferme avec pour motifs un coût d'exploitation du service trop élevé par rapport au nombre d'inscrit. Par ailleurs, la difficulté pour une entreprise étrangère de s'insérer dans le marché chinois est aussi avancée. Les utilisateurs chinois du service sont alors redirigés vers d'autres communautés Habbo. Ce problème survient à nouveau en décembre 2008, où l’entreprise annonce fermer la déclinaison russe de son service à compter de février 2009. Là encore, la raison invoquée est le faible nombre de joueurs. Ceux ayant déjà acheté du mobiliers virtuels sur le site sont dédommagés par l'octroi de codes de crédit à utiliser sur l'hôtel Habbo américain.
  • En Janvier 2009, l'appareil photo fut enlevé car des habbos s'amusaient à scripter les images et les transformer en images pornographiques. N'ayant aucune solution, Sulake décida d'enlever cette fonctionnalités et de ne plus jamais la remettre.
  • En mai 2009, Habbo donne la possibilité à certains de ses utilisateurs de tester en avant première une toute nouvelle version de Habbo avant de la déployer à tous [4]. Cette version modifie le programme tournant chez l'utilisateur en abandonnant la technologie Shockwave par Flash, une modification totale de l'interface de l'hôtel est aussi effectuée à cette occasion.
  • En janvier 2010, Habbo lance officiellement son application Facebook, qui permet alors de se connecter à Habbo directement depuis Facebook[5]. Dans le même temps, les utilisateurs peuvent se connecter sur Habbo avec leurs comptes créés depuis d'autres réseaux sociaux tel que Facebook, Myspace, Yahoo ou encore Windows Live.
  • En janvier 2010, la fusion des communautés Habbo États-Unis et Canada est annoncée pour avril [6]. Toutefois, en avril , une nouvelle annonce indique qu'en plus des États-Unis et du Canada, ce sont l'ensemble des services anglophones qui seront réunis en un seul serveur. Une première étape a lieu le 5 mai où s'effectue la fusion entre Habbo États-Unis et Canada [7]. Le site australien est incorporé à l'ensemble le 2 juin[8], celui de Singapour le 4 juin[9]. Enfin, le 10 juin, l'hôtel du Royaume-Uni est ajouté à l'ensemble. Le tout forme désormais Habbo.com [10].
  • En août 2010, la directrice régionale de Habbo Europe du Sud et Amérique du Sud annonce lors d’une conférence que Habbo devrait d’ici quelques mois mettre en ligne de nouvelles versions linguistiques[réf. nécessaire]. Les dirigeants de Habbo auraient en effet l’intention de développer leur service dans les pays en voie de développement, notamment en Asie. Ces rumeurs semblent se concrétiser entre autres pour la Grèce, la Pologne, l’Inde ou encore l’Afrique du Sud[réf. nécessaire].
  • Début 2011, Sulake annonce son envie d'entrer en bourse et annonce également le lancement d'applications pour les différentes tablettes tactiles pour l'été 2011.
  • Le 16 février 2012, Paul LaFontaine - le directeur général de Sulake - annonce le licenciement de 40 à 60 personnes travaillant pour l'entreprise soit 25 % de l’effectif mondial et un plan de réorganisation des services. Par ailleurs, l'entreprise annonce la fermeture de 11 antennes locales à travers les différents pays où le jeu est implanté[11].
  • Le 12 juin 2012 voit un scandale Anglais ébranler l'entreprise dans sa globalité, de nombreux services sont fermés. Cette affaire occasionne l'apparition de nouvelles politiques de sécurité et de modération des contenus. Il faudra attendre plusieurs semaines pour une réouvertures des services.
  • Le 19 juin 2012 les inscriptions s'ouvrent sur le nouveau site turc qui devait ouvrir en juillet 2012. Suite au scandale du 12 juin et à la réorganisation des différents hôtels, il ouvre finalement le 8 août 2012[12].
  • Le 31 décembre 2012, Paul LaFontaine décide de quitter son poste de CEO de Sulake Corporation. Suite à ce départ, Markku Ignatius le remplace par intérim[13] avant de laisser sa place à Antti-Jussi Suominem
  • Le 16 mars 2013, les forums , hébergés par Vanilla Forums, sont suspendus temporairement dans tous les pays après une faille exploitée par un joueur du serveur Espagnol. Les administrateurs français et Espagnols, quant à eux, ont décidé de fermer définitivement le forum contrairement aux autres pays, qui projettent de ré-ouvrir un lieu de Chat.
  • Le 3 avril 2013, l'administratrice de l'hôtel expulse deux responsables du concept « jeux sponsorisés »[14]
  • En mai 2013, la société éditrice d'Habbo poursuit en justice un développeur d'émulateur de la société Otaku-Studios ce qui a bloqué plusieurs rétroserveurs[15].
  • Le 27 juin 2013, Sulake informe sur tous ses serveurs un évènement musical  : le Palooza, qui consiste à faire venir des chanteurs dans le jeu durant un mois.
  • Le 5 septembre 2013, M6 annonce la fin du partenariat avec Habbo.fr.
  • Le 31 mars 2014, le Game Center ferme.
  • À partir du 4 avril 2014, Pocket Habbo est disponible sur iPad.
  • Le 7 avril 2014, les casinos et autres jeux de hasards sont interdits sur Habbo.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Sur le site[modifier | modifier le code]

Plusieurs activités et caractéristiques qui n'apparaissent pas dans l'hôtel lui-même sont disponibles sur le site internet de l'hôtel. Il y a entre autres :

  • Les Homes pages : Chaque utilisateur dispose d'une page personnelle qu'il peut décorer à sa guise pour partager son univers avec les autres utilisateurs. Il peut également y exposer sa liste d'amis ou d'appartements grâce à des widgets, etc.
  • Le forum : Qui permet à toutes personnes possédant un compte sur habbo à y accéder et à créer des discussions et à répondre à d'autres. (Actuellement fermé.)

Sur le jeu[modifier | modifier le code]

De nombreuses fonctionnalités sont proposées à l'intérieur de l'hôtel :

  • Apparts privés : Ce sont des appartements créés par les utilisateurs eux-mêmes. Ils sont meublés grâce aux Crédits Habbo que le propriétaire a achetés ou s'est vu offrir.
  • Lieux Officiels : Avant 2012 on parle de lieux autrefois appelés « Apparts publics », dont personne n'est propriétaire. L'accès est ouvert à tous les Habbos, exceptés les lieux réservés aux membres du Club VIP. Ils sont, depuis 2012, fermés définitivement et remplacés par une nouvelle version, les « Espaces Publics », construits à partir de formes d'apparts privés avec des objets spéciaux. Tous ces lieux sont des reprises d'anciens « Apparts publics », ils sont au nombre de cinq.
  • Les Groupes : Les utilisateurs peuvent créer des groupes de Habbos (à partir de 10 crédits) réunis pour une même cause. Le propriétaire de ce groupe peut créer un badge pour ses membres et accéder à des fonctions supplémentaires dans l'appart qui sert de « quartier général ». Du mobilier virtuel, dit « mobis » peut être acheté à l'éffigie du groupe. Les Homes pages et le forum du groupe ne sont plus fonctionnels depuis plus d'un an.
  • Tchat Express : C'est une discussion instantanée privée où les utilisateurs peuvent parler à leurs amis connectés sans forcément être dans la même pièce que ces-derniers. Il est désormais disponible avec l'application Habbo Pocket lorsque l'utilisateur n'est pas sur un ordinateur et se connecte à son appareil iOS ou Android. L'utilisateur peut alors parler à ses amis en ligne.
  • Troc d'objets : Les utilisateurs peuvent se réunir dans des salles de troc, afin d'échanger des objets plus ou moins rares qu'ils collectionnent contre d'autres objets ou des « magots » (pièces de 1, 5, 10 crédits, sacs de 20 crédits ou lingots de 50 crédits achetables sur la boutique, ces crédits achetés dans la boutique sont taxés d'un crédit).
  • Jeux : Les utilisateurs peuvent jouer à différents jeux à partir de salles spécialisées hors du navigateur. Pendant ces jeux, les Habbos gagnent des badges « win-win » quand ils franchissent les niveaux requis.
  • Événements : Ce sont des événements disponibles sur tous les hôtels Habbo en même pendant une certaine période qui varie d'une semaine à un mois. Ces événements sont la plupart du temps saisonniers (Halloween -dit HabboWeen-, Noël, Pâques...) Des concours sont organisés durant ces évènements avec des jeux automatiques crées par les « Staffs » du jeu. Depuis la vague de licencicement de 2012, les jeux concernant les événements sont les mêmes pour tous les hôtels Habbo.

Applications[modifier | modifier le code]

  • Pocket Habbo : Cette fonction gratuite permet aux utilisateurs possédant un iPad, iPhone, un iPod ou un smartphone Android de se connecter au site ou à l'hôtel de n'importe où.

Sécurité et modération[modifier | modifier le code]

Fournir un environnement sûr pour les utilisateurs est annoncé comme une priorité pour les dirigeants de Habbo. Le site se dit régi 24 h/24, 7 jours/7, par une équipe de modérateurs professionnels[16], joignables à n'importe quel moment par le biais de boutons de signalement. De plus, depuis juin 2012, toutes conversations sur le site passe par un filtre de langage avant d'apparaître à l'écran. Ce filtre tente d'exclure tout propos injurieux, raciste et sexuel. Toute insulte reconnue est remplacé par le mot Bobba, qui a remplacé le fameux symbole « **** ». Enfin, en complément de ces actions, Habbo s'efforce d'éduquer ses utilisateurs sur la meilleure façon de se comporter pour surfer en toute sécurité sur Habbo et sur Internet. Les managers diffusent régulièrement des conseils de sécurité à l'intérieur du jeu, ou sur la page d'accueil.
Toutefois, la disparition ou l'externalisation d'une partie de ces managers, à partir de 2007, tend à diminuer la qualité de ce contrôle[17].

D'août 2005 à décembre 2007[réf. nécessaire], a existé un programme pour les membres expérimentés de chaque communauté Habbo pour devenir un «Hobba», qui étaient des modérateurs bénévoles, avec des pouvoirs limités qui ont agi comme des guides dans les hôtels. Le 31 décembre 2007[réf. nécessaire], Sulake a suspendu le programme Hobba en raison de problèmes de sécurité importants et de la croissance rapide de la communauté Habbo. Il a été décidé que Habbo nécessitait une équipe de modération professionnelle plus importante, qui seraient des employés de Sulake. Ces modérateurs sont basés en majorité dans des pays étrangers tels que l'Espagne, la Tunisie.

La modération de Habbo à était réduites sur bon nombre d'hôtels (majoritairement de 7 heures, avec la fermeture des hôtels de 3h à 8h du matin) dans un but commercial durant cette plage horaire le nombre de connectés était faibles. Habbo fais donc ainsi des économies en payant par conséquent moins les modérateurs des différents hôtels.

Habbo remis en question par sa communauté[modifier | modifier le code]

L'apparition de serveurs similaires à Habbo nommés Rétroserveurs qui sont eux gratuits remettent en cause le développement de la communauté de Habbo. Ce phénomène s'est multiplié dans les dernières années et ne risque pas de s'arrêter de si tôt[non neutre]. De nombreuses mesures ont été mises en place par Sulake Corporation pour réduire ces micro serveurs en nombre, sans grande influence. Le logiciel d'émulation Phoenix très connu dans le domaine des rétroserveurs a été arrêté et supprimé durant 2013, son auteur a été accusé de violation de droits d'auteurs. Le développement de ces serveurs s'accroit depuis des années en France comme dans le monde entier ce qui a pour effet de faire venir la communauté de Habbo vers ces serveurs-ci, qui sont eux gratuits. Nombreux sont les sites qui ont été fermés par Sulake Corporation mais rouverts sous un autre nom, sans aucune influence également. Habbo voit son nombre de connectés réduire en nombre pour partir vers ces sites qui font un tabac actuellement. On en compte actuellement des milliers en France et dans le monde.

Habbo et la publicité[modifier | modifier le code]

Habbo monnaye le placement de publicité sur ses sites, l'abondance de celle-ci est source de critiques pour les utilisations des sites de la marque.

Tchats VIP[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Habbo est également un lieu qui permet à ses utilisateurs de rencontrer leurs idoles par le biais de tchats régulièrement organisés. En effet, des artistes comme Tokio Hotel, Colonel Reyel, The Rasmus, Orelsan, PZK, Pony Pony Run Run, Kev Adams, Big Ali, Magic System, La Fouine, Gary Fico, Tébo, Sniper, Logobi GT sont venus rencontrer leur public sur Habbo. Les échanges directs sont limités à cinquantaine d'utilisateurs, les autres doivant se contenter de regarder ce-dernier en « Habbovision », une sorte de télévision où les utilisateurs peuvent observer ce qui se passe en direct dans une salle lorsque celle-ci est complète. Depuis mars 2012, période de profonds bouleversements au sein se la société, ces tchats VIP se sont raréfiés. Certains invités VIP ont fait leur apparition sur tous les hôtels grâce à l'évènement « Palooza », ces tchats faisant guise de promotion étaient diffusés sur tous les hôtels grâce à des télévisions virtuelles. Ces tchats n'étaient pas traduits pour l'ensemble des hôtels, la langue parlée était celle des invités. Dans la liste des invités pour cet événement figurent Tegan et Sara, ROOM94, Virginia Labuat ou encore Yoan Fréget, gagnant de The Voice, la plus belle voix.

Controverses[modifier | modifier le code]

Selon l'association Common Sense Media[18] qui étudie les effets que les médias et la technologie ont sur les jeunes utilisateurs, le site Habbo est dominé par les propos orduriers et les salles de chat sexuel, lui donnant une étoile sur cinq et ne recommande pas sa fréquentation, quel que soit l'âge de l'enfant[19].

Phishing (harponnage)[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs de Habbo sont régulièrement la cible de tentatives de phishing de la part d'autres utilisateurs mal intentionnés, permettant alors aux fraudeurs de transférer les biens virtuels des victimes sur leurs comptes. En novembre 2007, un adolescent hollandais a d'ailleurs été interpellé par la police qui lui reproche d'avoir volé 4 000 euros de meubles virtuels à de nombreuses victimes[20].

Achat de crédits[modifier | modifier le code]

La facilité pour les adolescents d'acheter des Crédits Habbo, la monnaie virtuelle du site, sans l'accord de leurs parents inquiète également de nombreux parents et associations. En 2009, parce qu'elle avait refusé de payer les «Crédits Habbo» facturés par Internet, la Maison des jeunes de Questembert (Morbihan) a vu sa connexion internet coupée. En effet, c'est grâce à cette facilité de paiement que deux enfants de cette maison ont dépensé en trois mois 600 euros pour acheter des Crédits, sans avoir reçu l'accord des responsables de l'association[21]. Afin de se protéger juridiquement de ces excès, le site diffuse des messages incitant à demander l'autorisation parentale, sous peine d'exclusion définitive du site.

Cybersexe et pédophilie, la modération du site remise en question[modifier | modifier le code]

Le 12 juin 2012, un reportage de la chaine anglaise Channel Four News dénonce des lacunes dans la modération des contenus à caractère sexuel des messages en ligne par Habbo[22]. Une journaliste s'étant faite passer pendant 2 mois pour une jeune fille de 11 ans sur le site anglophone de Habbo, a été témoin de discussions et d'interactions d'une nature sexuelle explicite, lui a aussi été demandé si elle avait une webcam et si elle acceptait d'aller discuter sur MSN ou Skype[23] .
L'affaire a pris de l'ampleur quand il est apparu que deux personnes déjà reconnues coupables d'abus sexuels sur des d'enfants avec lesquels ils étaient amis sur Habbo continuaient à utiliser régulièrement l'hôtel[24]. L'une de ces personnes, Matthew Leonard, 21 ans, de Billericay en Essex, a été condamné à sept ans de prison après avoir reconnu avoir tenté de gagner la confiance de jeunes filles rencontrées sur Habbo avec l'intention d'avoir une relation sexuelle avec elles[réf. nécessaire].

La conséquence en a été le retrait de la vente des cartes de crédits Habbo pour trois détaillants britanniques [25], ainsi qu'au départ des deux plus grands actionnaires de la société[26],[27]. Paul La Fontaine annonce officiellement l'arrêt temporaire de toutes formes de chat avec les produits de sa société [28],[29].

Ce n'est que le 26 juin 2012 que cette fonction est de nouveau disponible pour les déclinaisons finlandaise, brésilienne et espagnole du site. Le 29 juin, ce sont les hôtels français, allemand, italien et néerlandais qui peuvent désormais se servir à nouveau du chat[30].

Un questionnaire de sécurité visant à s'assurer des problématiques liées à l'utilisation des messageries instantanées est déployée et constitue une étape obligatoire pour tout utilisateurs désireux de chatter à nouveau. Un système de filtres par mots clés est aussi développé pour contrôler les propos avant leur publication [31]. Néanmoins, il est toujours impossible d'écrire sur les "post-its" (billets où l'on peut écrire qu'on colle sur les murs des apparts) et de faire des "évènements" (invitations à des jeux, troc, rencontres, etc. qui apparaissent dans la liste des apparts). Les forums et les mini-mails, messages instantanés et pages personnelles restent désactivés à ce moment. L'entreprise annonce par ailleurs choisir deux parents par hôtel afin de receuillirs leurs avis vis-à-vis des évolutions futures du produit[32].

Le 19 juillet 2012 voit les fonctions post-its, invitations chat par console et messages "wired" être de nouveau possibles, d'autres restant indisponibles (pages personnelles, forums, minimails, évènements, écriture de liens dans la conversation). Depuis[Quand ?], les pages personnelles et forums ont été réactivés mais pas les mini-mails ni le fait de pouvoir écrire des liens externez dans la conversation.

Suite à ce scandale, Habbo a été classé 6e des plus gros scandales de l'année 2012[33] par la chaîne Channel 4.

Affaires consécutives[modifier | modifier le code]

Malgré la controverse, les forums sont remis en place, conduisant à un nouveau double scandale en mars 2013 au Brésil où ont été rapportés des cas de racisme très violents et en Allemagne où la pédophilie a été de nouveau soulevée.

Habbo Hotel dans le monde[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Communautés Habbo en activité[modifier | modifier le code]

Habbo s'est rapidement développée à l'échelle mondiale. En effet, le service est actuellement disponible en 11 langues différentes, et annonce toucher une population de plus de 150 pays.

Liste des versions linguistiques en activité

Langue Site web Nombre de comptes créés Paiement Langue Site web Nombre de comptes créés Paiement
Anglais www.habbo.com 40,000,000 Non Italien www.habbo.it 6,520,000 Non
Allemand www.habbo.de 9,300,000 Non Néerlandais www.habbo.nl 14,800,000 Non
Danois www.habbo.dk 2,600,000 Non Norvégien www.habbo.no 3,050,000 Non
Espagnol www.habbo.es 40,200,000 Non Portugais www.habbo.com.br 26,000,000 Non
Finnois www.habbo.fi 7,550,000 Non Suédois www.habbo.se 4,160,000 Non
Français www.habbo.fr 15,000,000 Non
Turc www.habbo.com.tr indisponible Non

Données : mai 2013[réf. nécessaire].

Communautés Habbo suspendues[modifier | modifier le code]

Malgré son succès apparent, la société éditrice de Habbo a néanmoins pris la décision de suspendre de façon définitive certaines de ses communautés et a décidé à partir de l'été 2010 de la fusion des communautés parlant la même langue afin de diminuer ses coûts.

Liste des communautés Habbo suspendues

Pays Site web Raison de la fermeture Pays Site web Raison de la fermeture
Drapeau de l'Australie Australie www.habbo.com.au (Indisponible) Fusion avec l'hôtel international www.habbo.com. Drapeau de la Russie Russie www.habbo.ru (Indisponible) Motif économique.
Drapeau du Canada Canada www.habbo.ca
(Indisponible)
Fusion avec l'hôtel international www.habbo.com. Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni www.habbo.co.uk (Indisponible) Fusion avec l'hôtel international www.habbo.com.
Drapeau de la République populaire de Chine Chine www.habbo.cn
(Indisponible)
Motif économique. Drapeau de Singapour Singapour www.habbo.com.sg (Indisponible) Fusion avec l'hôtel international www.habbo.com.
Drapeau du Japon Japon www.habbo.jp
(Indisponible)
Motif économique. Drapeau de la Suisse Suisse www.habbo.ch (Indisponible) Fusion avec l'hôtel Allemand www.habbo.de.

Communautés parallèles[modifier | modifier le code]

Depuis ses premières versions, des développeurs indépendant se sont amusés à intercepter les communications (Client → Serveur/Serveur → Client) par le biais de la technique dite Man in the middle[Quoi ?], pour récupérer les packets transmis et émuler les fonctions du jeu. La création d'émulateurs et la publication des code sources ont permis à de nouvelles communautés basées autour du jeu de se former afin de créer des serveurs de jeu privés appelé dans le jargon "Rétros". Ce sont des copies illégales du jeu. Ces hôtels totalement non-affiliés proposent pour certain la monnaie originale du jeu de manière gratuite et sans limite. D'autres se font de l'argent en créant une monnaie payante qui permet, selon les sites, de se payer des badges, des "mobis" (accessoires, mobiliers) exclusifs ou d'autres éléments.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.jeuxonline.info/actualite/29778/dix-ans-200-millions-inscrits (données de janvier 2011)
  2. Protection des mineurs : Facebook, Habbo Hotel, Skout... l'inquiétante dérive des réseaux sociaux Le Huffington Post 16/06/2012
  3. Infiltré par des pédophiles, le réseau social Habbo menacé Le Figaro 14/06/2012
  4. http://www.habbo.fr/articles/848-habbo-beta
  5. http://www.habbo.fr/articles/1366-vous-etes-fan-de-habbo
  6. (en) « Habbo Hotel US: News - Habbo.com + Habbo.ca Unite », Habbo,‎ 22 janvier 2010
  7. (en) « Habbo Hotel - News - Two Became One! », Habbo,‎ 5 mai 2010 (consulté en 2010-05-06)
  8. (en) « Habbo Hotel - News - Getting Together », Habbo,‎ 2 juin 2010 (consulté en 2010-06-02)
  9. (en) « Habbo Hotel - News - Another Day Another Step Closer », Habbo,‎ 4 juin 2010 (consulté en 2010-06-04)
  10. (en) « Habbo Hotel - News - Together at Last! », Habbo,‎ 10 juin 2010 (consulté en 2010-06-10)
  11. (en)http://www.sulake.com/blog/entries/2012-2-17-Our_Thoughts_on_Staff_Changes.html
  12. (en)Paul La Fontaine sur twitter.com
  13. (en) http://www.sulake.com/press/releases/lafontaine-steps-down.-markku-ignatius-appointed-as-an-acting-ceo/
  14. Les jeux sponsorisés sont des jeux quotidiens animés par des animateurs (des habbos). Ce concept est géré par des responsables animateurs (également des habbos) et par une administratrice.
  15. http://mangetoica.com/archives/42719
  16. http://www.habbo.fr/groups/ParentsGuide Guide des parents du site habbo.fr
  17. (en)http://eu.techcrunch.com/2009/10/06/habbo-hotel-owners-to-lay-off-40-staff-so-wheres-e50m-headed-now/
  18. (en)http://en.wikipedia.org/wiki/Common_Sense_Media
  19. (en)http://www.commonsensemedia.org/website-reviews/habbo
  20. http://lci.tf1.fr/high-tech/2007-11/arrete-pour-vol-meubles-virtuels-4891401.html
  21. http://www.letelegramme.com/ig/loisirs/multimedia/jeux-internet-attention-aux-pieges-03-01-2010-722741.php
  22. (en)http://www.channel4.com/news/striptease-and-cyber-sex-my-stay-at-habbo-hotel
  23. Le Monde du 13 juin 2012
  24. http://www.europe1.fr/International/Trop-de-sexe-sur-Habbo-1127445/
  25. (en)http://www.marketingweek.co.uk/news/tesco-wh-smith-pull-habbo-backing-over-pornography-reports/4002156.article
  26. (en)Habbo investor pulls out after 'explicit' sex allegations, BBC News, 12 juin 2012
  27. (en)Second Habbo Hotel investor 3i checks out, BBC News, 14 juin 2012
  28. (en)http://blog.habbo.com/2012/06/13/a-message-to-the-habbo-community-from-the-ceo/
  29. https://help.habbo.fr/entries/21564947-mise-en-silence-generale-du-site
  30. (en)Chat réactivé dans 4 hôtels
  31. Liste blanche
  32. http://parentsummit.habbo.com/ "Parents Advisory Summit"
  33. http://www.channel4.com/news/top-uk-business-stories-2012-scandals-and-highlights

Lien externe[modifier | modifier le code]