HOTOL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma du projet HOTOL

HOTOL (HOrizontal TakeOff and Landing) était un projet de navette spatiale mono-étage britannique étudié par British Aerospace (absorbé depuis par BAE Systems) et Rolls Royce à la fin des années 1980 et abandonné au milieu des années 1990. La propulsion de la navette devait être assurée par un moteur Rolls Royce RB545 fonctionnant comme un moteur-fusée consommant de l'oxygène et de l'hydrogène liquide mais pouvant également consommer l'hydrogène et l'oxygène contenu dans les couches basses de l'atmosphère.

Piloté de manière totalement automatique, Hotol était conçu pour placer en orbite basse une charge utile comprise entre 7 et 8 tonnes[1].

Spécificités[modifier | modifier le code]

De nombreux projets d'avions spatiaux ont vu le jour dans les années 1980 à 2000. La spécificité de celui-ci est que la machine capturait l'oxygène de l'air durant la montée, pour être plus légère au décollage. Cette technique devait en effet permettre de réduire de manière significative la quantité d'ergols emportée. Le circuit d'hydrogène passait dans un échangeur qui liquéfiait l'oxygène de l'air, pour son stockage. Cela en faisait le projet le plus audacieux et, selon ses promoteurs, le moins cher de sa catégorie[2].

Le projet Skylon s'en inspire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Castello, La grande aventure de... Ariane, Librairie Larousse,‎ 1987, 216 p. (ISBN 2-0351-8232-8), chap. 14 (« Une famille de lanceurs »), p. 168
  2. Science et vie, dans les années 1980.