HMS Warrior (1781)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Warrior.
Le HMS Warrior escortant un convoi face à des canonnières danoises en septembre 1807.

Le HMS Warrior est un vaisseau de 74 canons en service actif dans la Royal Navy de 1781 à 1818 puis un ponton jusqu'en 1857. Il participe à la bataille des Saintes pendant la guerre d'indépendance américaine puis à la bataille du cap Finisterre en 1805.

Conception et construction[modifier | modifier le code]

Le HMS Warrior est lancé le 18 octobre 1781 à Portsmouth[1]. Il est le quatrième et dernier navire lancé de la classe Alfred (en).

Service actif[modifier | modifier le code]

En 1782, il combat lors de la bataille des Saintes[2].

En 1805, il combat au sein de la flotte de l'amiral Calder à la bataille du cap Finisterre. En décembre, il remorque le HMS Victory de Gibraltar au Spithead[2].

Dernières années[modifier | modifier le code]

Le HMS Warrior servant de ponton.

Le HMS Warrior est transformé en casernement en 1818 puis en prison flottante en 1840. Il est finalement démoli en 1857[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lavery 2003, p. 180
  2. a et b Wells 1987, p. 242

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line, vol. 1 : The Development of the Battlefleet 1650-1850, Conway Maritime Press,‎ 2003 (ISBN 0-85177-252-8)
  • (en) John Wells, The immortal Warrior Britain’s first and last battleship, Kenneth Mason,‎ 1987 (ISBN 0-85937-333-9)