HMS Royal George (1756)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Royal George.
HMS Royal George
Image illustrative de l'article HMS Royal George (1756)
Représentation fictive du HMS Royal George, à droite,
lors du lancement du HMS Cambridge en 1755.

Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commandé 29 août 1746
Quille posée 8 janvier 1747
Lancement 18 février 1756
Armé octobre 1755
Statut Sombre accidentellement le 29 août 1782 à Spithead
Caractéristiques techniques
Type Vaisseau de ligne de 1er rang
Longueur 178 pieds (54,3 m)
Maître-bau 51,95 pieds (15,8 m)
Tirant d'eau 21,6 pieds (6,6 m)
Tonnage 2 047 long tons (2 079,8 t)
Propulsion Voile
Caractéristiques militaires
Armement 100 canons:
  • Pont inférieur: 28 × 42 livres
  • Pont intermédiaire: 28 × 24 livres
  • Pont supérieur: 28 × 12 livres
  • Gaillard d'arrière: 12 × 6 livres
  • Dunette: 4 × 6 livres
Autres caractéristiques
Chantier naval Woolwich Dockyard
Coordonnées 50° 45′ 26″ N 1° 06′ 45″ O / 50.75715556, -1.1125550° 45′ 26″ Nord 1° 06′ 45″ Ouest / 50.75715556, -1.11255  

Le HMS Royal George est un vaisseau de ligne de premier rang de 100 canons de la Royal Navy britannique. Construit aux chantiers navals de Woolwich Dockyard et lancé le 18 février 1756, il est le plus grand vaisseau de guerre du monde au moment de son lancement. Il sert pendant la guerre de Sept Ans, et est le vaisseau amiral de l'amiral Hawke pendant la bataille des Cardinaux. Il sert à nouveau pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, notamment à la bataille du cap Saint-Vincent en 1780.

Il coule au cours d'une manœuvre d'entretien de routine alors qu'il était au mouillage à Portsmouth le 29 août 1782, causant la mort de plus de 800 personnes se trouvant à bord. Il s'agit de l'un des naufrages les plus meurtriers de l'Histoire du Royaume-Uni, derrière le désastre naval de Sorlingues (1707).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « HMS Royal George (1756) » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Roy Adkins et Lesley Adkins, Jack Tar: The Extraordinary Lives of Ordinary Seamen in Nelson's Navy, Abacus,‎ 2009 (ISBN 978-0-349-12034-8)
  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line - Volume 1: The Development of the Battlefleet 1650-1850, Conway Maritime Press,‎ 2003 (ISBN 0-85177-252-8)
  • (en) Nicholas Tracy, Who's Who in Nelson's Navy: 200 Naval Heroes, Londres, Chatham Publishing,‎ 2006 (ISBN 1-86176-244-5)
  • (en) Rif Winfield, British Warships in the Age of Sail 1714-1792: Design, Construction, Careers and Fates, Seaforth,‎ 2007 (ISBN 978-1-84415-700-6)
  • David Hepper, British Warship Losses in the Age of Sail, 1650-1859 (1994)
  • John Harris, Lost st Sea

Liens externes[modifier | modifier le code]