HMS Queen Elizabeth (R08)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Queen Elizabeth.
HMS Queen Elizabeth
Image illustrative de l'article HMS Queen Elizabeth (R08)

Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Commanditaire Aircraft Carrier Alliance
Commandé 20 mai 2008
Quille posée 7 juillet 2009
Lancement 4 juillet 2014 (baptème[1])
Statut en construction
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 274 m
Maître-bau 39 m
Tirant d'eau 9 m
Tirant d'air 56 m
Déplacement 65 000 t à pleine charge
Vitesse 28 nœuds
Caractéristiques militaires
Aéronefs 40 dont Lockheed F-35 Lightning II et AgustaWestland EH101
Rayon d'action 18 600 km (10 000 miles)
Autres caractéristiques
Électronique Radar longue portée Thales S1850M[2]
Équipage 1 450
Coordonnées 56° 01′ 31″ N 3° 26′ 57″ O / 56.025163888889, -3.4490666666667 ()56° 01′ 31″ Nord 3° 26′ 57″ Ouest / 56.025163888889, -3.4490666666667 ()  

Le HMS Queen Elizabeth est l'un des deux nouveaux porte-avions de la marine britannique de classe Queen Elizabeth. Son entrée en service a été reportée suite aux coupures dans le budget de la défense survenues après la crise économique de 2008 et est prévue pour 2015/2016[3]. Il est inauguré le 4 juillet 2014 aux chantiers navals de Rosyth par la reine Elisabeth[4].

Lui et son sister-ship, le HMS Prince of Wales (R09) ont été développés afin de répondre aux futurs besoins des forces armées britanniques[Note 1].

Conception[modifier | modifier le code]

Le 25 juillet 2007, le secrétaire à la Défense britannique, Desmond Browne, a annoncé un budget de 3,8 milliards de livres sterling pour le développement et la construction de deux nouveaux porte-avions de classe Queen Elizabeth. Le premier d'entre eux a été commandé courant mai 2008, pour une entrée en service prévue à l’origine en 2014 pour le Queen Elizabeth et en 2016 pour le Prince of Wales.

Il a été assemblé par VT Group et BAe Systems.

La première section du HMS Queen Elizabeth à Rosyth

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour plus d'informations, référez vous à l'article : Future of the Royal Navy (en).

Références[modifier | modifier le code]

  1. defense.gouv.fr, 7 juillet 2014. Consulté le 11 juillet 2014.
  2. Portée de détection de 400 km sur cibles aérienne.
  3. Le second îlot du porte-avions HMS Queen Elizabeth posé
  4. Florentin Collomp, « La Royal Navy retrouve ses ailes », Le Figaro,‎ 4 juillet 2014 (lire en ligne)

Référence de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]