HMAS Canberra (D33)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HMAS Canberra
Image illustrative de l'article HMAS Canberra (D33)
Le Canberra au Kings Wharf dans le port de Wellington vers 1930

Histoire
A servi dans Drapeau de l'Australie Royal Australian Navy
Quille posée 9 septembre 1925
Lancement 31 mai 1927
Armé 10 juillet 1928
Mise en service 9 juillet 1928
Statut Coulé lors de la bataille navale de l'île de Savo (9 juillet 1942)
Caractéristiques techniques
Constructeur John Brown & Company, Clydebank
Type croiseur lourd,Classe County/sous-classe Kent
Longueur 590 pieds (179,8 m) entre les perpendiculaires ;
630 pieds (192 m) hors tout
Maître-bau 68,25 pieds (20,8 m)
Tirant d'eau 21,4 pieds (6,5 m)
Déplacement 9 850 tonnes (déplacement lège) ;
10 000 tonnes (déplacement lège armé)
Propulsion 8 chaudières à vapeur Yarrow entrainant 4 turbines à vapeur Brown-Curtis
Puissance 80 000 ch
Vitesse 31 nœuds (57,4 km/h) maximale ;
12 nœuds (22,2 km/h) croisière
Caractéristiques militaires
Blindage - 1.5 à 3 pouces (38 à 76 mm) de blindage de pont au dessus des machines et des munitions ;
- Jusqu'à 2 pouces (51 mm) pour les tourelles ;
- Jusqu'à 3 pouces (76 mm) pour la passerelle ;
- renflements anti-torpilles (en)
Armement - 4 × 2 – canons de 8 pouces (4 tourelles doubles);
- 4 × 1 – canon antiaérien de 4 pouces;
- 4 x 1 – Canon de marine de 2 livres QF;
- 4 × 1 – Canon Hotchkiss à tir rapide de 47 mm;
- 12 à 16 - Mitrailleuses lourdes de calibre .303 British;
- 2 × 4 – tubes lance torpilles britannique de 21 pouces (en);
- 4 × Canon de marine de 2 livres QF multiples (installés en 1942);
- 5 × 1 – Canon de 20 mm Oerlikon
Aéronefs 1 hydravion (initialement un Seagull III (en) puis un Walrus
Rayon d'action 2 870 milles marins (5 315,2 km) à la vitesse de 31 noeuds ;
13 200 milles marins (24 446,4 km) à la vitesse de 12 noeuds
Autres caractéristiques
Équipage - Avant guerre :
690 / équipage standard
710 / équipage en tant que navire amiral
- Durant la guerre :
751 / équipage standard
819 le jour du naufrage
Coordonnées 9° 12′ 29″ S 159° 54′ 46″ E / -9.2080555555556, 159.91277777778 ()9° 12′ 29″ Sud 159° 54′ 46″ Est / -9.2080555555556, 159.91277777778 ()  

Le HMAS Canberra (I33/D33), nommé d'après la capitale australienne de Canberra, est un croiseur lourd de la Marine royale australienne de la sous-classe de croiseurs Kent de la classe County. Construit en Écosse au milieu des années 1920, le navire a été mis en service en 1928, et a passé la première partie de sa carrière croisant principalement dans les eaux australiennes, avec quelques déploiements au sein du commandement en chef Chine (en) de la British Royal Navy.

Il est utilisé initialement au début de la Seconde Guerre mondiale pour des patrouilles et des escortes de convois au large de l'Australie occidentale, du Sri Lanka et de l'Afrique du Sud. Au cours de ce déploiement qui prit fin au milieu de l'année 1941, le Canberra fut impliqué dans la chasse de plusieurs croiseurs auxiliaires allemands. Le croiseur poursuivit ensuite ses activités dans les eaux australiennes, mais lorsque le Japon entra en guerre, il fut rapidement réaffecté à des missions de convoyage autour de la Nouvelle-Guinée, entrecoupées d'opérations dans les eaux malaisiennes et javanaises. Plus tard, le Canberra rejoignit la Task Force 44 et participa à la première phase de la bataille de Guadalcanal, à savoir le débarquement de Tulagi du 7 au 9 août 1942.

Le 9 août 1942, lors de la bataille de l'île de Savo, le Canberra fut touché par les premiers tirs japonais de la bataille. Sa propulsion hors d'usage, l'équipage fut évacué par deux destroyers américains qui coulèrent ensuite le navire dans le Ironbottom Sound. Le croiseur USS Canberra (CA-70) de classe Baltimore de l'United States Navy, mis en service en 1943, a été nommé en l'honneur du navire australien, et est le seul navire de guerre américain portant le nom d'une capitale et d'un navire étrangers.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Canberra était l'un des sept croiseurs de classe Kent —une sous-classe de la classe de croiseurs County— conçu par Eustace Tennyson-D'Eyncourt (en)[1]. Le navire mesurait 590 pieds (179,8 m) de longueur entre perpendiculaires et 630 pieds (192 m) de Longueur hors-tout, avec un Maître-bau de 68,25 pieds (20,8 m) et un Tirant d'eau maximum de 21 pieds (6,4 m)[2]. Il déplaçait 9 850 tonnes en charge légère et 10 000 tonnes en charge standard[2]. Les navires de classe Kent furent construits pour répondre aux restrictions du traité naval de Washington de 1922; avec notamment une réduction de l'armement et de la protection[3]

Le Canberra était propulsé grâce à huit chaudières à vapeur Yarrow alimentant quatre turbines Brown-Curtis ; celle-ci, fournissant une puissance de 80 000 chevaux aux quatre arbres d'hélices du navire[4]. Le croiseur pouvait ainsi atteindre la vitesse maximale de 31,5 nœuds (58,3 km/h), qui pouvait être maintenue sur une distance totale de 2 870 milles marins (5 315,2 km). La distance maximale de 13 200 milles marins (24 446,4 km) pouvait être atteinte à 12 nœuds (22,2 km/h) de vitesse de croisière standard[4].

Avant la Seconde Guerre mondiale, l'équipage du navire s'élevait normalement à 690 hommes (49 officiers, 641 officiers mariniers et marins); Se nombre s'élevait à 710 lorsqu'il occupait la fonction de navire amiral[4]. En période de guerre, l'équipage normal s'élevait à 751 hommes (61 officiers, 690 officiers mariniers et marins) et 819 personnes étaient à bord au moment du naufrage[4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Bastock, Australia's Ships of War, Cremorne, NSW, Angus and Robertson,‎ 1975 (ISBN 0-207-12927-4, lien OCLC?)
  • (en) Vic Cassells, The Capital Ships: their battles and their badges, East Roseville, NSW, Simon & Schuster,‎ 2000 (ISBN 0-7318-0941-6, lien OCLC?)
  • (en) Robin Clark, « The Fighting Canberras », Canberra Historical Journal,‎ mars 2001, p. 9–16
  • (en) Tom Frame, HMAS Sydney: Loss and Controversy, Rydalmere, NSW, Hodder & Stoughton,‎ 1993 (ISBN 0-340-58468-8, lien OCLC?)
  • (en) George Hermon Gill, Royal Australian Navy, 1939–1942, Canberra, Australian War Memorial,‎ 1957, PDF (lien OCLC?, lire en ligne)
  • (en) Peter Grose, A Very Rude Awakening, Crows Nest, NSW, Allen & Unwin,‎ 2007 (ISBN 978-1-74175-219-9)
  • (en) Jeffrey Mellefont, « Two ships called Canberra », Signals, Australian National Maritime Museum, no 83,‎ juin 2008, p. 2–7

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Bastock 1975, p. 102.
  2. a et b Cassells 2000, p. 39.
  3. Clark 2001, p. 9.
  4. a, b, c et d Cassells 2000, p. 40.