HD 69830

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

HD 69830

Description de cette image, également commentée ci-après

Vue d'artiste de HD 69830.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 08h 18m 23,9473s
Déclinaison -12° 37′ 55,824″
Constellation Poupe
Magnitude apparente +5,95
Caractéristiques
Type spectral K0V
Indice B-V +0,754
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Variabilité -
Astrométrie
Vitesse radiale +30,4 km/s
Mouvement propre μα = 279,30 mas/a
μδ = -989,03 mas/a
Parallaxe 79,48 ± 0,77 mas
Distance 41,04 ± 0,4 al
(12,58 ± 0,12 pc)
Magnitude absolue +5,45
Caractéristiques physiques
Masse M
Rayon R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité L
Température K
Métallicité ?
Rotation km/s
Âge ? a

Autres désignations

HR 3259, HD 69830, BD-12 2449, HIP 40693, SAO 154093

HD 69830 est une étoile située dans la constellation de la Poupe. Elle possède trois planètes ayant approximativement la masse de Neptune[1], d'où le surnom de « Trident de Neptune » donné au triplet, à l'intérieur d'un disque de poussières détecté par le télescope spatial Spitzer via un excès de rayonnement infrarouge[2].

L'étoile[modifier | modifier le code]

HD 69830, située à la limite nord de la constellation de la Poupe, est une étoile naine orange de la séquence principale assez similaire au Soleil bien qu'un peu plus petite. De type spectral K0V, sa masse est estimée à 0,8 masse solaire, avec une température de surface de 5 150 K et une luminosité de 0,45 fois celle du Soleil[2]. Son âge est estimé à 7-9 milliards d'années, 1,5 à 2 fois supérieur à celui du Soleil. C'est une étoile peu active typique des vieilles étoiles de la séquence principale. Sa distance par rapport au Système solaire, calculée à partir de la parallaxe mesurée par le satellite Hipparcos, est d'environ 41 années-lumière[3].

Disque de poussières[modifier | modifier le code]

Des observations réalisées en 2005 dans le domaine infrarouge par le télescope spatial Spitzer ont permis de détecter un disque de poussières autour de HD 69830[2]. Deux hypothèses différentes ont été proposées par les auteurs de la découverte pour expliquer sa présence.

Selon la première d'entre elles, l'étoile principale serait entourée d'une ceinture d'astéroïdes similaire à la ceinture principale du Système solaire, mais avec une masse totale vingt à soixante fois plus élevée que cette dernière. Cette ceinture serait située à une distance moyenne d'une unité astronomique de HD 69830 (contre environ trois unités astronomiques du Soleil dans le Système solaire). Le disque de poussières entourant l'étoile serait ainsi entretenu par les collisions entre les astéroïdes.

La deuxième hypothèse évoquée est celle d'une très grosse comète, d'une taille équivalente à celle de Pluton, qui aurait été capturée dans une orbite très proche de l'étoile principale. Le disque de poussières serait ainsi constitué des particules s'évaporant de la surface de cette comète.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

En , une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte de trois planètes orbitant autour de HD 69830[1]. Ce système planétaire est le premier détecté autour d'une étoile semblable au Soleil qui contient plusieurs planètes qui sont toutes de masse nettement inférieure à celle de Jupiter.

Articles détaillés : HD 69830 b et HD 69830 c.

Les modèles de formation d'un tel système planétaire montrent que les deux planètes les plus proches de l'étoile (b et c) sont très probablement rocheuses et entourées d'une mince atmosphère. Leur proximité avec l'étoile centrale empêche cependant la formation d'eau liquide à leur surface.

Article détaillé : HD 69830 d.

La planète la plus éloignée de l'étoile, HD 69830 d, se situe dans la « zone d'habitabilité » du système, là où la présence permanente d'eau liquide est possible, l'eau étant généralement considérée comme un élément indispensable à l'apparition et au maintien de la vie. Toutefois, compte tenu de la masse très importante de cette planète, les modèles montrent que celle-ci, bien que possédant un noyau rocheux, doit également être entourée d'une atmosphère très importante, rendant la pression à la surface trop élevée pour que de l'eau puisse effectivement perdurer à l'état liquide.

Les planètes ont été découvertes avec le spectromètre HARPS (High Accuracy Radial velocity Planetary Search) sur le télescope de 3,6 mètres de l'Observatoire européen austral situé à La Silla.

Caractéristiques des planètes du système HD 69830
Planète Masse Demi-grand axe (Ua) Période orbitale (jours) Excentricité Rayon
HD 69830 b ≥ 10,48 M 0,078 5 8,667 ± 0,003 0,1 ± 0,04
HD 69830 c ≥ 12,07 M 0,186 31,56 ± 0,04 0,13 ± 0,06
HD 69830 d ≥ 18,43 M 0,63 197 ± 3 0,07 ± 0,07
Ceinture d'astéroïdes 0,93 – 1,16

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) C. Lovis et al. « An extrasolar planetary system with three Neptune-mass planets », Nature, 441, pp. 305-309, 05/2006.
  2. a, b et c (en) C.A. Beichman et al, « An Excess Due to Small Grains around the Nearby K0 V Star HD 69830: Asteroid or Cometary Debris? », The Astrophysical Journal, 626, pp. 1061-1069, 09/2005.
  3. (en) The Hipparcos Main Catalogue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :