HD 37124

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 05h 37m 02.4864s, +20° 43′ 50.836″

HD 37124

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 05h 37m 02,4864s
Déclinaison +20° 43′ 50,836″
Constellation Taureau
Magnitude apparente +7,68
Distance 108,3 al
(33,2 pc)
Type spectral G4 IV-V

Autres désignations

GJ 209, BD+20 1018,HIP 26381

HD 37124 est une naine jaune (Type spectral G4 IV-V) située dans la constellation du Taureau. Elle est située à 108 année-lumière de la Terre et possède au moins trois exoplanètes.

Planètes[modifier | modifier le code]

Caractéristiques des planètes du système HD 37124
Planète Masse Demi-grand axe (Ua) Période orbitale (jours) Excentricité Rayon
HD 37124 b >0,61 MJ 0.53 154,46 ± 0,369 0,055
HD 37124 c >0,6 MJ 1,64 843,6 0,14
HD 37124 d >0,66 MJ 3,19 2295 0,2

HD 37124 b[modifier | modifier le code]

Article détaillé : HD 37124 b.
Orbite des 3 planètes autour de l'étoile HD 37124

HD 37124 b est une exoplanète découverte en 2000 qui orbite à l'intérieur de la zone habitable de l'étoile et reçoit un ensoleillement similaire à celui de Vénus. En se basant sur sa masse, il est probable que cette planète soit une géante gazeuse comme Jupiter et pourrait donc posséder des satellites naturels pouvant abriter la vie.

HD 37124 c[modifier | modifier le code]

Article détaillé : HD 37124 c.

HD 37124 c est une exoplanète découverte en 2002 qui orbite juste au-delà de la zone habitable de l'étoile et reçoit un ensoleillement comparable à celui de Mars. En se basant sur sa masse, il est probable que cette planète soit elle aussi une géante gazeuse comme Jupiter.

HD 37124 d[modifier | modifier le code]

Article détaillé : HD 37124 d.

HD 37124 d est une exoplanète découverte en 2005 avec une longue période orbitale. En se basant sur sa masse, il est probable que cette planète soit elle aussi une géante gazeuse comme Jupiter mais une solution alternative à la vitesse radiale donne une période de 29,92 jours et une masse minimum de 17 % de celle de Jupiter.

Références[modifier | modifier le code]

  • Vogt et al., Six New Planets from the Keck Precision Velocity Survey, The Astrophysical Journal, volume 536, 2000, pages 902-914
  • Butler et al., Seven New Keck Planets Orbiting G and K Dwarfs, The Astrophysical Journal, volume 582, 2003, pages 455-466
  • Vogt et al., 2005, Five New Multicomponent Planetary Systems, The Astrophysical Journal, volume 632, pages 638-658

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]