Yamamoto Hōsui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hōsui Yamamoto)
Aller à : navigation, rechercher
Yamamoto Hōsui est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Yamamoto, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Yamamoto Hōsui (山本 芳翠?) (12 août 1850 - 15 novembre 1906), est un peintre japonais de la fin du XIXe siècle, parfois appelé Yamamoto Tamenosuke.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la province de Mino, Hōsui se forme d'abord au style bunjin-ga avant d'étudier la peinture occidentale avec Charles Wirgman et Goseda Horyu (1827–92) et auprès d'Antonio Fontanesi. Yamamoto se rend ensuite à Paris où il réside plus de dix ans et où il étudie à l'école de beaux-arts comme étudiant de Gérôme 1878-1887. Tandis qu'il réside dans la capitale française, il fréquente les artistes de la ville [1] et illustre une édition des « Chauves-souris de » Robert de Montesquiou.

De retour au Japon, il ouvre une académie de peinture, la « Seikokan » à Edo, où il enseigne le style français de l'école de Barbizon[2]. Cette académie est ensuite renommée la « Tenshin Dojo » après que son ami et compagnon artiste Kuroda Seiki soit rentré au Japon pour se joindre à lui et y introduire la technique de la peinture en plein-air.

Parmi ses travaux on compte Junishi (1892), cycle de douze peintures à l'huile de style occidental basées sur le thème des signes zodiacaux chinois (dont il reste dix tableaux )[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Takina, Erika
  2. Frederic, Louis, Japan Encyclopedia, Harvard University Press, 2005
  3. [2] Junishi (Ushi; Uma; Inu)
  4. [3] Junishi (Urashima; Mi)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]