Hōjō Tokifusa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hōjō Tokifusa est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Hōjō, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Hōjō Tokifusa (北条 時房?) (117518 février 1240) est un membre du clan Hōjō de nobles et de courtisans durant le shogunat de Kamakura. Il est le fils du shikken Hōjō Tokimasa et un frère cadet du shikken Hōjō Shigetoki (de).

La fonction de rokuhara Tandai est mise en place après la révolte de Jōkyū en 1221. Les deux chef sont appelés Kitakata (北方?) et Minamikata (南方?), Kitakata étant de rang supérieur à celui de Minamikata. Comme pour les shikken et les rensho, les deux postes sont monopolisés par le clan Hōjō. Tokifusa occupe le premier la fonction du rang Minamikata.

En 1225, est créée la fonction de rensho pour servir d'assistant au shikken. Tokifusa est le premier titulaire de cette nouvelle fonction.

Il se fait plus tard moine bouddhiste et finit ses jours retiré au temple Tō-ji à Nara où il acquiert le surnom « Daibutsu »(Grand Bouddha).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Frederic, Louis (2002). Japan Encyclopedia, Cambridge, Massachusetts: Harvard University Press.

Notes et références[modifier | modifier le code]