Hübnérite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hübnérite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Hübnérite et quartz - Mine de Mondo Nuevo, Pérou

Hübnérite et quartz - Mine de Mondo Nuevo, Pérou
Général
Classe de Strunz 4.DB.30
Formule brute MnO4WMn +2WO 4
Identification
Masse formulaire[2] 302,78 ± 0,01 uma
Mn 18,14 %, O 21,14 %, W 60,72 %,
Couleur Orange, Rouge, à Opaque
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique - \ 2/m
Système cristallin monoclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage parfait à {010}
Cassure irrégulière
Habitus Cristaux tabulaires, aux faces souvent striée
Échelle de Mohs 4 - 4,5
Trait gris ver, jaune brun, rouge brun, rougeâtre.
Éclat adamantin submétallique résineux gras
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 2.170 - 2.200 nβ = 2.220 nγ = 2.300 - 2.320
Pléochroïsme aucun
Biréfringence Biaxial (+)
Dispersion 2vz ~ 73°
Transparence Translucide, à opaque
Propriétés chimiques
Densité 7.15
Solubilité Décomposé par l'eau régale
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L’hübnérite est une espèce minérale composée d'oxyde de tungstène et de manganèse de formule Mn+2WO4. Elle est le pôle manganèse de la wolframite.

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrit par Riotte en 1865, et dédié à l'ingénieur des mines de Freiberg et métallurgiste allemand Adolph Huebner.

Topotype[modifier | modifier le code]

Erie et enterprize veins, Elsworth, Mammoth dist.,Nye County, Nevada, USA.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 4.86, b = 5.78, c = 5.02, Z = 2; beta = 90.816° V = 141.00 Den(Calc)= 7.13

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

Elle forme une série avec la ferbérite.

Gîtologie[modifier | modifier le code]

Minéral typique des dépôts hydrothermaux de hautes températures, trouvé également dans les veines et dépôt des décompositions des granites et pegmatites, dans les dépôts alluvionnaires. Associé aux sulfures (pyrite, tétraédrite, bournonite, molybdénite…), quartz, Cassitérite, rhodochrosite, topaze, fluorine, tourmaline...

Synonymie[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs synonymes pour cette espèce [3]:

  • blumit (blumite) Liebe 1863 terme qui peut être commun avec la wolframite[4]
  • huebnerite
  • manganowolframite

Utilité[modifier | modifier le code]

Avec la scheelite (CaWO4), la série des wolframites dont l'hübnérite fait partie constitue le plus important minerai de tungstène. Ce métal est très recherché pour la fabrication d'aciers spéciaux.

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

En France

Dans le monde

  • Mine de Mundo Nuevo, Mundo Nuevo, Pasto Bueno District, Pallasca Province, Ancash Department, Pérou[8]
  • Herichová, Chyžné, Slovenské Rudohorie, Banskobystrický Kraj, Slovaquie [9]
  • Très nombreuses occurrences en Chine et aux USA...

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Index alphabétique de nomenclature minéralogique » BRGM
  4. Liebe (1863) Neues Jahrbuch für Mineralogie, Geologie und Paleontologie, Heidelberg, Stuttgart: 652.
  5. DE ASCENCAO GUEDES R., TIXADOR Y., CASTERET A. & GOUJOU JC. (2002) La mine de Coustou, Vielle-Aure, Hautes-Pyrénées. Le Règne Minéral, 47, 23-31.
  6. Werner, A.B.T., Sinclair, W.D., and Amey, E.B. (1998): International Strategic Mineral Issues Summary Report - Tungsten. US Geological Survey Circular 930-O.
  7. G. Aubert : "Les coupoles granitiques de Montebras et d'Echassières (Massif Central Français) et la genèse de leur minéralisations (BRGM, 1969)
  8. Mineralogical Record, 34 (3), 241-254; Hyrsl & Rosales (2003) Mineralogical Record, 34, 241-254.; Hyrsl & Rosales (2003) Mineralogical Record, 34, 241-254
  9. Bálintová, T., Ozdín, D., Števko M. (2006): Chemické zloženie sulfosolí na lokalite Chyžné-Herichová. Miner. Slov., 38, 4, 303-312.