Höfner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La basse Höfner 500/1, rendue célèbre par Paul McCartney.

Karl Höfner GmbH & Co. KG, plus simplement appelé Höfner, est un fabricant allemand d'instruments de musique fondé en 1887. Höfner fabrique des guitares, des basses, ainsi que des instrument à cordes frottées.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise a été fondée en 1887 par le luthier Karl Höfner en Bohême autrichienne dans la ville de Schönbach (aujourd'hui Luby, République tchèque), dans la région germanophone des Sudètes. Höfner est rapidement devenu un des plus grands producteurs de violons, altos, violoncelles et contrebasses d'Europe centrale. Après la Première Guerre mondiale, Schönbach passe sous souveraineté tchécoslovaque mais ne cesse pas d'être un haut-lieu de la lutherie allemande. Vers le milieu des années 1920, Höfner ajoute des guitares acoustiques à ses productions d'instruments à cordes frottées.

À la suite de la Deuxième Guerre mondiale, toute la population allemande est expulsée de Bohème par les autorités communistes tchèques (décrets Beneš). La famille Höfner se réfugie en Allemagne de l'Ouest, et relance dès janvier 1949 son activité à Möhrendorf, près d'Erlangen, avant de déménager en 1951 vers la ville voisine de Bubenreuth.

Guitare semi-acoustique des années 1960

Dans l'après-guerre, les guitares jazz à ouïes et table bombée connaissent un succès particulièrement vif en Allemagne. Höfner est en tête du marché pour suivre cette demande, et propose dès 1951 cinq modèles de ce type. Les premières versions électrifiées apparaissent en catalogue en 1953, la vogue du jazz puis du rock'n roll leur assure une audience croissante en Allemagne comme à l'export, en particulier au Royaume-UniBert Weedon, premier « guitar hero » britannique, contribue à populariser la marque. À la fin des années 1950, Höfner est reconnu comme leader européen des guitares électriques, comme étant le fabricant qui propose la plus grande quantité d'instruments de qualité. Outre des semi-acoustiques similaires à celles de Gibson et Gretsch, la firme produit aussi à partir de 1960 des électriques à caisse massive plus ou moins inspirées de Fender, tout en campant dans le haut de gamme des guitares acoustiques classiques et folk.

Début 1961, alors que les Beatles jouaient à Hambourg, Paul McCartney, à la recherche d'une basse à profil symétrique mieux adaptée à son jeu de gaucher, fait l'achat d'une Höfner type 500/1. Ce modèle caractérisé par sa caisse en forme de violon avait été lancé en 1956 mais jusque là se vendait fort peu. Avec l'explosion mondiale des Beatles à partir de fin 1963, la renommée de la marque Höfner devient soudain planétaire, et la « basse Beatles » entre dans l'histoire comme une icône du rock des années 1960.

Les années 1970 seront une période de reflux, Höfner étant comme tous les producteurs européens pris en ciseaux entre la baisse relative de prix des guitares américaines et la compétition croissante des fabrications japonaises. Contrairement à la plupart de ses grands confrères européens (Framus, Hagström, Eko etc.), Höfner parvient à survivre mais devra progressivement se replier dans les années 1980 sur ses niches d'origine, à savoir les guitares jazz de qualité, les guitares acoustiques et les instruments à archet.

En 1994, le groupe Boosey & Hawkes rachète Höfner, et l'influx d'argent permet à l'entreprise de s'étendre et de mettre à jour ses installations. Trois ans plus tard, la compagnie passe de Bubenreuth à Hagenau. Höfner change de propriétaire en 2003 lorsque Boosey & Hawkes, proche de la banqueroute, est contraint de vendre sa division instruments de musique à The Music Group, pour 33,2 millions de livres. Höfner appartient au conglomérat jusqu'à janvier 2005, lorsque son manager général depuis des années, Klaus Schöller, le rachète à The Music Group via un Management-Buy-out. Le nom actuel est Karl Höfner GmbH & Co. KG .

À côté de la gamme fabriquée en Allemagne, Höfner offre aussi une gamme beaucoup plus abordable, produite en Chine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (de) Norbert Schnepel et Helmuth Lemme, Elektro-Gitarren Made in Germany, Musikkeller, Dorsten, 1998, ISBN 978-3-927088-00-9

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :