Hôtel des Trois Couronnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel des Trois Couronnes
Vevey, Hôtel des trois couronnes.jpg
Localisation
Localisation Rue d'Italie 49,
Vevey
Suisse
Coordonnées
géographiques
46° 27′ 30″ N 6° 50′ 54″ E / 46.458233, 6.84841646° 27′ 30″ Nord 6° 50′ 54″ Est / 46.458233, 6.848416  
Date d'ouverture 1842
Étoiles 5/5 starsStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Compagnies
Protection Bien culturel d'importance nationale
Site officiel hoteltroiscouronnes.ch

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Hôtel des Trois Couronnes

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Hôtel des Trois Couronnes

L'hôtel des Trois Couronnes est un hôtel cinq étoiles situé au bord du lac Léman, dans la ville vaudoise de Vevey, en Suisse.

Historique[modifier | modifier le code]

Originellement, le bord du lac où se trouve de nos jours l'hôtel était occupé par un château des « Belles Truches » ou « Belletruches », du nom de la famille qui l'occupait[1]. Ce bâtiment est détruit pour laisser la place à un hôtel construit par Philippe Franel et inauguré le e 3 mai 1842[2] sous le nom d'hôtel des Trois Couronnes, ou hôtel Monnet[3] du nom de son propriétaire, Gabriel Monnet qui possédait déjà une auberge appelée « Trois Couronnes », située à la rue du Simplon[4]. Construit avec un accès direct au lac, le bâtiment perd cet accès en 1863 avec la construction du quai ; il connait plusieurs transformations importantes, en particulier en 1890 lorsque deux annexes sont ajoutées au corps principal : une salle des fêtes à l'ouest et une aile d'habitations à l'est[5].

Le bâtiment est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[6]. Il a été à nouveau entièrement rénové en 2000 et fait partie, depuis 2003, des hôtels historiques de Suisse[7].

Parmi les nombreuses célébrités ayant séjourné dans l'hôtel, trois têtes couronnées permettent à l'établissement de justifier son nom : il s'agit de la reine Olga de Grèce du maharajah Holkar d'Indore et du roi Guillaume III des Pays-Bas[8].

L'écrivain Henry James y a situé l'intrigue de sa nouvelle Daisy Miller.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 71 chambres dont 9 junior suites et 16 suites
  • 9 salons de réception
  • Piscine couverte, massages, hammam, jacuzzi, institut de beauté
  • Boutique, service de blanchisserie, voiturier.

Restauration[modifier | modifier le code]

  • Restaurant gastronomique "Les Trois Couronnes" (Chef cuisinier :Lionel Rodriguez, 1 étoile au Guide Michelin).
  • Le Bar Véranda

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fédia Muller, Vevey et l'Hôtel des trois couronnes,‎ 1958

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Jean Charles de Gingins-La-Sarra, Histoire de la ville de Vevey et de son avouerie: depuis son origine jusqu'au XIVème siècle ; suivie d'une Notice sur la baronnie du Châtelard et de Montreux ; des tables généalogiques des sires de la Maison d'Oron et d'un plan de Vevey au Moyen âge,‎ 1863, p. 43-44
  2. Dave Lüthi, Eugène Jost: architecte du passé retrouvé, PPUR presses polytechniques, coll. « Les Archives de la construction moderne »,‎ 2001 (ISBN 9782880744564), p. 43
  3. John Coindet, Vevey et ses environs: avec deux panoramas indicateurs du lac et des montagnes, F. Mack,‎ 1862, p. 8
  4. Pascal Hoffer, Grands Hôtels Palaces: Les bâtisseurs de rêve, Éditions Cabédita, coll. « Archives vivantes romandes »,‎ 2003 (ISBN 9782882953711), p. 18
  5. « 36e plaque inaugurée le 4 avril 2012 », sur vibiscum (consulté le 29 novembre 2012)
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  7. « Hotel des Trois Couronnes », sur myswitzerland.com (consulté le 29 novembre 2012)
  8. (en) « Hôtel des Trois Couronnes », sur historichotelsthenandnow.com (consulté le 29 novembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :