Hôtel des Trois Couronnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel des Trois Couronnes
Vevey, Hôtel des trois couronnes.jpg
Localisation
Adresse
Rue d'Italie 49,
Vevey
Pays
Suisse
Coordonnées
Architecture
Construction
1842 +/-
Ouverture
Statut patrimonial
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Gestion
Site web
Localisation sur la carte du canton de Vaud
voir sur la carte du canton de Vaud
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg

L'hôtel des Trois Couronnes est un hôtel cinq étoiles situé au bord du lac Léman, dans la ville vaudoise de Vevey, en Suisse.

Historique[modifier | modifier le code]

Originellement, le bord du lac où se trouve de nos jours l'hôtel était occupé par un château des « Belles Truches » ou « Belletruches », du nom de la famille qui l'occupait[1]. Ce bâtiment est détruit pour laisser la place à un hôtel construit par Philippe Franel et inauguré le 3 mai 1842[2] sous le nom d'hôtel des Trois Couronnes, ou hôtel Monnet[3] du nom de son propriétaire, Gabriel Monnet qui possédait déjà une auberge appelée « Trois Couronnes », située à la rue du Simplon[4]. Construit avec un accès direct au lac, le bâtiment perd cet accès en 1863 avec la construction du quai ; il connait plusieurs transformations importantes, en particulier en 1890 lorsque deux annexes sont ajoutées au corps principal : une salle des fêtes à l'ouest et une aile d'habitations à l'est[5].

Le bâtiment est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[6]. Il a été à nouveau entièrement rénové en 2000 et fait partie, depuis 2003, des hôtels historiques de Suisse[7].

Parmi les nombreuses célébrités ayant séjourné dans l'hôtel, trois têtes couronnées permettent à l'établissement de justifier son nom : il s'agit de la reine Olga de Grèce du maharajah Holkar d'Indore et du roi Guillaume III des Pays-Bas[8].

L'écrivain Henry James y a situé l'intrigue de sa nouvelle Daisy Miller.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 71 chambres dont 9 junior suites et 16 suites
  • 9 salons de réception
  • Piscine couverte, massages, hammam, jacuzzi, institut de beauté
  • Boutique, service de blanchisserie, voiturier.

Restauration[modifier | modifier le code]

  • Restaurant gastronomique "Les Trois Couronnes" (Chef cuisinier :Lionel Rodriguez, 1 étoile au Guide Michelin).
  • Le Bar Véranda

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fédia Muller, Vevey et l'Hôtel des trois couronnes,‎

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Jean Charles de Gingins-La-Sarra, Histoire de la ville de Vevey et de son avouerie: depuis son origine jusqu'au XIVème siècle ; suivie d'une Notice sur la baronnie du Châtelard et de Montreux ; des tables généalogiques des sires de la Maison d'Oron et d'un plan de Vevey au Moyen âge,‎ , p. 43-44
  2. Dave Lüthi, Eugène Jost: architecte du passé retrouvé, PPUR presses polytechniques, coll. « Les Archives de la construction moderne »,‎ (ISBN 9782880744564), p. 43
  3. John Coindet, Vevey et ses environs: avec deux panoramas indicateurs du lac et des montagnes, F. Mack,‎ , p. 8
  4. Pascal Hoffer, Grands Hôtels Palaces: Les bâtisseurs de rêve, Éditions Cabédita, coll. « Archives vivantes romandes »,‎ (ISBN 9782882953711), p. 18
  5. « 36e plaque inaugurée le 4 avril 2012 », sur vibiscum (consulté le 29 novembre 2012)
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  7. « Hotel des Trois Couronnes », sur myswitzerland.com (consulté le 29 novembre 2012)
  8. (en) « Hôtel des Trois Couronnes », sur historichotelsthenandnow.com (consulté le 29 novembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :