Hôtel de Vendôme (boulevard Saint-Michel, Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hôtel de Vendôme.
Hôtel de Vendôme
Mines facade.jpg

L'Hôtel de Vendôme, site de l'École des Mines

Présentation
Type
Architecte
Date de construction
1707
agrandissement au XIXe siècle
Destination initiale
Destination actuelle
Propriétaire
État
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 6e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 6e arrondissement de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Vendôme est un hôtel particulier du 6e arrondissement de Paris.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Vendôme est situé dans le 6e arrondissement de Paris, au coin du boulevard Saint-Michel et de la rue Auguste-Comte, son arrière donne sur le jardin du Luxembourg, du côté du jardin de l'Observatoire.

Son adresse postale est 60-62 boulevard Saint-Michel.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Vendôme a été construit en 1707 par l'architecte Jean-Baptiste Alexandre Le Blond, rue d'Enfer (aujourd'hui boulevard Saint-Michel) pour le chanoine des chartreux Antoine de La Porte. Les plans sont publiés par Augustin-Charles d'Aviler en 1710 dans son Cours d'architecture sous le titre « Hôtel scis rue d'Enfer à Paris, occupé par M. le duc de Chaulnes et Batie sur les desseins du Sr le Blond »[2].

Attenant au Jardin du Luxembourg, il est le siège de Mines ParisTech depuis 1816.

Au XIXe siècle, il est agrandi en deux campagnes pour en faire un lieu d'enseignement et de recherche[3] :

Le 21 janvier 1926, l'hôtel fait l'objet d'une première inscription au titre des monuments historiques qui est par la suite annulée, et le 21 septembre 1994, l'hôtel particulier du XVIIIe siècle ainsi que les façades et toitures des bâtiments du XIXe siècle font l'objet d'une nouvelle inscription au titre des monuments historiques[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Ancien hôtel de Vendôme, actuellement École nationale supérieure des Mines », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Augustin-Charles d'Aviler, Cours d'architecture…, Paris, Jean Mariette,‎ 1737, 408 p. (lire en ligne), « De la nouvelle maniere de distribuer les Plans », 208 (pl. 63D sqq. numérisation e-rara)
  3. Mines Paris, « L'Ecole des mines en l'hôtel de Vendôme, 1816-2006 », Les fonds anciens de la bibliothèque de l’École des mines de Paris, sur ensmp.fr (consulté le 14 février 2011)

Articles connexes[modifier | modifier le code]