Hôtel de Bourbon-Condé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel de Bourbon-Condé
Hôtel de Mademoiselle de Condé
Paris hotel bourbon conde jardin.jpg

Vue de l'hôtel de Bourbon-Condé (côte jardin).

Présentation
Nom local
Hôtel de Mademoiselle de Condé
Type
Architecte
Date de construction
Protection
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Point carte.svg

L’Hôtel de Bourbon-Condé est un hôtel particulier situé à Paris en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Il est situé au 12 rue Monsieur, dans le 7e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hôtel particulier construit entre 1781 et 1782 par Brongniart pour Louis V Joseph de Bourbon-Condé (1736-1818), 8e prince de Condé, en vue de servir de résidence à sa fille, Louise Adélaïde de Bourbon (1757-1824), dite « Mlle de Condé », abbesse de Remiremont, puis abbesse du Temple, fondatrice en 1816 d'une communauté de Bénédictines de l'Adoration perpétuelle du Très Saint Sacrement. En 1845, l'hôtel est acquis par la Congrégation des pères mékhitaristes qui y fondent le Collège arménien Samuel Moorat. Inauguré en 1846, le collège est fermé en 1870. Le bâtiment n'est pas immédiatement vendu mais une partie est utilisée comme lieu d'habitation tandis qu'une autre est mise à la disposition d'étudiants sous la direction du Père Apraham Djarian. Le 24 janvier 1880, l'hôtel est vendu au comte Chambreugny. Appartenant depuis le début du XXe siècle à une congrégation religieuse, les sœurs du Cœur de Marie, il abrite après 1930 une école privée, l'Institut Rue Monsieur.

D'une superficie de 3 000 m2 de plancher sur un terrain de 5 000 m2, l'hôtel a été vendu à l'Émir de Bahreïn en mai 2008 pour la somme de 78 millions d'euros. Il a été classé parmi les monuments historiques, avec ses dépendances et son jardin, par décret du 24 mai 1939. Les bas-reliefs de Clodion figurant des bacchanales d'enfants qui ornaient la façade sur cour sont conservés au musée du Louvre et au Metropolitan Museum of Art de New York.

Ce bâtiment, ainsi que ses dépendances et son jardin, font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 mai 1939[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]