Hôpital Montfort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôpital Montfort
Image illustrative de l'article Hôpital Montfort
Image illustrative de l'article Hôpital Montfort
Vue de l’hôpital
Présentation
Coordonnées 45° 26′ 44″ N 75° 38′ 21″ O / 45.4456, -75.639145° 26′ 44″ Nord 75° 38′ 21″ Ouest / 45.4456, -75.6391  
Pays Canada
Ville Ottawa
Adresse 713 chemin Montréal
Fondation 1953
Site web www.hopitalmontfort.com
Organisation
Type Enseignement
Assurance maladie Public Medicare (Canada) (OHIP)
Affiliation Université d'Ottawa
Services
Service d’urgences Oui
Nombre de lits 289
Géolocalisation sur la carte : Ottawa

L’Hôpital Montfort est un centre hospitalier universitaire[1] affilié à l’Université d’Ottawa. On y offre des soins de santé primaires et secondaires de courte durée, en français et en anglais. L’hôpital dessert plus de 1,2 million de personnes, dans la région de l’Est ontarien. Montfort est le seul hôpital d’Ottawa dont la langue administrative est le français et le seul établissement de soins de santé francophone de l’Ontario. C’est aussi le seul hôpital canadien offrant un environnement d’enseignement francophone à l’ouest du Québec[2].

Montfort a reçu un agrément avec mention d'honneur d’Agrément Canada en 2014[3]. Il s’est également mérité la mention d’organisme vedette en pratiques exemplaires de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIAO)[4]. Depuis juin 2013, l’hôpital est désigné comme centre hospitalier universitaire de groupe A[1].

L’équipe de haute gestion est menée par le président-directeur général, Dr Bernard Leduc[5]. L’équipe médicale, quant à elle, relève du médecin-chef, Dr Guy Moreau[6]. Le président du conseil d’administration est M. Alain-Michel Sékula[7].

L’Hôpital Montfort a ouvert ses portes en 1953[8]

L'Hôpital Montfort en chiffres (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de l'hôpital, en 2012
  • Plus de 1 800 employés et plus de 300 médecins
  • Plus de 300 bénévoles et 60 000 heures de bénévolat par année
  • 289 lits de soins aigus
  • 128 lits de soins de longue durée
  • 11 salles opératoires
  • Plus de 7 500 interventions au bloc opératoire, dont 3 800 chirurgies d’un jour
  • 3 200 accouchements au Centre familial de naissance
  • 57 000 visites à l’urgence
  • Près de 200 étudiants, plus de 100 résidents et plus de 1 800 stagiaires
  • Plus de 46 000 jours de stage

Services[modifier | modifier le code]

Montfort offre un large éventail de soins et de services, dont le service d’urgence, de chirurgie, le programme de santé mentale ainsi que le Centre familial de naissance[9].

  • Cardiologie
  • Cardiovasculaire et pulmonaire
  • Centre familial de naissance
  • Chirurgie
  • Endoscopie
  • Gériatrie
  • Imagerie médicale
  • Réadaptation
  • Santé mentale
  • Services thérapeutiques
  • Soins intensifs
  • Soins palliatifs
  • Télémédecine
  • Urgence

Historique[modifier | modifier le code]

L’hôpital, appelé à l’époque Hôpital Saint-Louis-Marie-de-Montfort, est fondé en 1953. Il est géré par la congrégation des Filles de la Sagesse jusqu’en 1969[8]. Considéré comme un hôpital des plus modernes, on y retrouve, au départ, un service d’urgence, de chirurgie, de radiologie, un laboratoire, 200 lits pour adultes et 50 lits pour enfants. En adoptant une approche humaniste, l’hôpital s’est rapidement taillé une place de choix au sein de la communauté[10].

L’hôpital devient laïc et public en 1970. Plusieurs projets contribuent, au cours des années suivantes, à moderniser l’hôpital et à élargir la gamme de services qui y sont offerts. Les départements de psychiatrie et d’orthopédie, l’unité des soins intensifs, les services cardio-respiratoires et d’électroencéphalographie sont inaugurés au cours des années 1970. Le Centre de soins de longue durée Montfort, anciennement le Pavillon de la Sagesse, situé derrière l’hôpital, accueille ses premiers résidents en 1978. Le service de soins palliatifs est créé quelques années plus tard. En 1992, l’aile sud (aujourd’hui aile A) est inaugurée. Elle abrite plusieurs services, dont l’urgence, le bloc opératoire et une nouvelle unité de soins infirmiers[10].

 La même année, l’Hôpital signe une entente avec l’Université d’Ottawa[10]. L’affiliation entre la Faculté de médecine et Montfort porte sur l’enseignement clinique de la médecine familiale dans un environnement francophone.

SOS Montfort[modifier | modifier le code]

La façade de l'hôpital, en 2005
  • En 1997, la Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario recommande la fermeture de l’hôpital. La population se mobilise immédiatement et crée le mouvement SOS Montfort, mené par Gisèle Lalonde. Ci-dessous se trouvent quelques dates importantes de la période SOS Montfort[10].
  • 1997 : La Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario recommande la fermeture de l’hôpital (24 février)
  • 1997 : Mise sur pied du Mouvement SOS Montfort (25 février)
  • 1997 : Grand ralliement au Centre municipal d’Ottawa. 10 000 manifestants y sont présents
  • 1998 : SOS Montfort et l’hôpital annoncent qu’ils intentent un recours en justice pour faire annuler les directives de fermer l’hôpital par la Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario (28 juillet)
  • 1999 : La Cour divisionnaire de l’Ontario ordonne que l’hôpital reste ouvert (29 novembre)
  • 2001 : Victoire de l’hôpital en Cour d’appel de l’Ontario contre la Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario; l’hôpital va rester ouvert (7 décembre)

Le Nouveau Montfort[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, l’hôpital Montfort comprend trois nouvelles ailes qui s’ajoutent aux deux ailes originales, qui furent complètement rénovées. La superficie totale de l’hôpital fut plus que doublée, passant de 300 000 à 750 000 pieds carrés. Ce projet permet d’offrir davantage de soins et de services à un plus grand nombre de patients. Le Nouveau Montfort est officiellement inauguré le 11 juin 2010[10].

Dates importantes [10][modifier | modifier le code]

L'édifice original de Montfort, en 1982
  • 1953 : Ouverture et inauguration officielle de l’hôpital et naissance du premier bébé. (11 octobre)
  • 1954 : Accueil des premiers résidents et stagiaires de l’Université d’Ottawa
  • 1956 : Mise sur pied du comité des Dames auxiliaires (comité dissous au début des années 1970)
  • 1956 : Ouverture de l’École d’Infirmières Montfort (septembre); ouverte jusqu’en 1971
  • 1961 : Premier contrat d’affiliation avec l’Université d’Ottawa (28 décembre)
  • 1974 : Création de l’Association des auxiliaires/bénévoles
  • 1986 : Création de la Fondation de l’Hôpital Montfort (1er avril)
  • 1989 : Désignation de l’hôpital en vertu de la Loi sur les services en français (19 novembre)
  • 1990 : Accueil des premiers étudiants des sciences de la santé de la Cité collégiale
  • 1992 : Entente d’affiliation avec la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa pour l’enseignement en français
  • 1999 : Création du Consortium national de formation en santé (CNFS), en partenariat avec l’Université d’Ottawa
  • 2010 : Ouverture officielle du Nouveau Montfort (11 juin)
  • 2012 : Inauguration officielle de l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort (IRHM) (7 mars)
  • 2013 : Désignation provinciale comme centre hospitalier universitaire de groupe A (13 juin)

Fondation[modifier | modifier le code]

Partenaire de l’hôpital depuis 1986, la Fondation de l’Hôpital Montfort soutient les orientations stratégiques de développement de l’hôpital, afin de mieux répondre aux besoins de ses patients[11]. Au fil des ans, plusieurs campagnes d’envergure ont eu lieu : « Cordialement Vôtre », le Fonds de la résistance SOS Montfort, « Construire ensemble une institution unique ». La Fondation compte aussi de multiples donateurs : grand public, organismes communautaires, entreprises, fondations charitables et regroupements religieux. Parmi les programmes de la Fondation, il y a les Anges de l’Hôpital Montfort, le Club des nouveau-nés et le programme de sollicitation par publipostage.

Bénévoles[modifier | modifier le code]

L’Association des bénévoles compte plus de 300 membres. Ils offrent plus de 60 000 heures de bénévolat par année à l’hôpital. Les bénévoles font partie intégrante de l’hôpital et contribuent à augmenter significativement la qualité des services offerts aux patients[12].

Recherche[modifier | modifier le code]

L'Institut de recherche de l'Hôpital Montfort (IRHM) est un institut francophone de recherche interdisciplinaire en santé, affilié à l’Université d’Ottawa. Inauguré en mars 2012, l’Institut a pour objectif d’élaborer et de réaliser des programmes de recherche novateurs visant à contribuer à améliorer la qualité des soins de santé, en particulier auprès des populations francophones en situation minoritaire. Les priorités de recherche de l’IRHM s’articulent autour des domaines de la santé mentale, des soins primaires, de la nutrition et du métabolisme et de la santé des familles[13].

Éducation[modifier | modifier le code]

L’Hôpital Montfort est le seul établissement de santé en Ontario qui offre une formation clinique dans un environnement francophone. Affilié à l’Université d’Ottawa, la composante éducationnelle de l’hôpital se traduit par la réalisation de stages et d’activités d’enseignement dans le cadre de plusieurs programmes collégiaux et universitaires, dont la médecine, les soins infirmiers et la réadaptation. Elle se traduit aussi par la formation continue en français des professionnels de la santé[14].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Gratton, Montfort, la lutte d'un peuple

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L’Hôpital Montfort reçoit sa désignation universitaire
  2. Statistiques sur l'Hôpital Montfort
  3. Désignation par Agrément Canada
  4. Désignation d'organisme vedette en pratiques exemplaires (OVPE)
  5. Haute gestion de l'hôpital
  6. Direction médicale de l'hôpital
  7. Gouvernance de l'hôpital
  8. a et b Origines et ouverture de l'hôpital
  9. Services cliniques de l'hôpital
  10. a, b, c, d, e et f Chronologie détaillée de l'Hôpital Montfort d'Ottawa
  11. À propos de la Fondation
  12. Le bénévolat à Montfort
  13. À propos de l'IRHM
  14. À propos de la DAU

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]