Hésione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hésione (homonymie).
Miniature extraite de « Hercules et Hésione », par Raoul Lefèvre, Histoires de Troyes, 15e s.

Dans la mythologie grecque, Hésione est une princesse troyenne, fille de Laomédon et de la nymphe Strymo.

Elle apparait dans la version apollodorienne de la « première guerre de Troie » entre son père et Héraclès. Elle fut offerte en sacrifice pour apaiser un monstre marin envoyé par Poséidon pour ravager Troie, après que son père, le roi de Troie Laomédon, l’eut floué. Héraclès proposa de tuer le monstre en échange des chevaux immortels que reçut Tros le grand-père de Laomédon suite à l’enlèvement de Ganymède. Héraclès sauva Hésione, mais encore une fois Laomédon ne s’acquitta pas de sa dette. Pour se venger, Héraclès, en compagnie de Télamon, monta une expédition punitive de dix-huit navires contre Troie. Suite à sa victoire, il tua Laomédon et ses fils, offrit Hésione à Télamon et lui permit de sauver un de ses frères. Celle-ci choisit Priam. De Télamon, Hésione enfanta Teucros.

Plus tard, lorsque son neveu Pâris, fils de Priam, se rend en Grèce pour enlever Hélène, c'est avec le prétexte de rendre visite à Hésione.

Analyse[modifier | modifier le code]

On a signalé les similitudes entre cet épisode mythologique et celui de Persée délivrant Andromède: « On croit voir deux éditions d'un même récit[1] ». Cette histoire sera recyclée dans la littérature médiévale dans la légende de Saint Georges terrassant le dragon.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. P. Mérimée, « Des mythes primitifs », Revue contemporaine, 1855, 22, p. 8. (En ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]