Héraldique hongroise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'héraldique hongroise ou héraldique vivante (hongrois : élő heraldika ; allemand : lebenden Heraldik) suit généralement les règles de l'héraldique germanique (en) mais a cependant son propre caractère distinctif. Elle est classée dans l'héraldique de l'Europe centrale et de l'Est.

Généralités[modifier | modifier le code]

La plupart des armoiries hongroises sont figuratives ; les armes avec une division simple sur l'écu ou chargées de seulement de pièces ordinaires sont extrêmement rares et la plupart d'origine étrangère. La couleur du champ est le plus souvent bleu et représente le ciel. Environ 90 % des armes hongroises ont une base de vert, souvent un trimont.

Coa Hungary Town Komádi.svg

L'héraldique hongroise est souvent beaucoup plus « sanglante » que les autres ; ainsi, au moins 15 % de toutes les armes personnelles hongroises comprennent une tête coupée d'un Turc avec un scalp à longue chevelure, une moustache tombante et du sang coulant du cou, ce en référence à leurs guerres contre l'Empire ottoman.

Dans la plupart des cas, les lambrequins ont plusieurs couleurs. Il y a peu d'armes hongroises sans cimier couronné.

En raison d'une forte demande de soldats pendant les guerres contre les Turcs aux XVIe et XVIIe siècles, une garnison entière de 80 à 120 soldats pouvait être élevée au rang nobiliaire avec l'octroi d'un même blason pour tous.

En Hongrie, l'histoire du blason peut être divisée en trois périodes :

  • du XIIe siècle jusqu'à la fin du XIIIe siècle. Les armoiries se développent. Le blason est peint sur les boucliers où il sert essentiellement de signe de reconnaissance ;
  • du XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVe siècle. Les boucliers et armures sont caractérisés par l'utilisation d'armoiries. Le blason est de plus en plus présent et devient un véritable symbole mais il est toujours utilisé lors des tournois et des batailles, peint directement sur les boucliers. À noter que l'année 1526 (défaite de Mohács) marque la fin d'un âge d'or pour l'héraldique hongroise (élő heraldika) ;
  • à partir de la fin du XVe siècle, le blason cesse petit à petit d'être utilisé au combat. Cette période est nommée « ère de déclin » ou « de mort héraldique » (en hongrois : hanyatló vagy holt heraldika korszaka).

Vocabulaire sommaire[modifier | modifier le code]

Le nom hongrois des couleurs

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]