Hépatite F

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le virus de l’Hépatite F est un virus à l’existence hypothétique et qui serait responsable d’une forme d’hépatite virale. Plusieurs virus candidats pour l’hépatite F ont émergé dans les années 1990, mais aucun des cas rapportés n’a été suffisamment étayé[1],[2],[3].

Plus récemment, en 1994 Deka et coll ont indiqué que des particules virales nouvelles avaient été découvertes dans les selles de patients atteints d’hépatites post-transfusionnelles, non-A, non-B, non-C, non-E[4]. L'injection de ces particules, dans le sang de singes rhésus Indiens a provoqué une hépatite et le virus a été nommé virus de l’hépatite F, ou virus de Toga. D'autres investigations n'ont pas confirmé l'existence du virus et il a été radié de la liste des virus responsables d'hépatite infectieuse[3],[5].

Le dernier virus responsable d’une forme d’hépatite dont l’existence a été confirmée est celui de l'hépatite G.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Uchida T, « Genetic variations of the hepatitis B virus and their clinical relevance », Microbiol Immunol, vol. 37, no 6,‎ 1993, p. 425-39
  2. Fagan EA, « Acute liver failure of unknown pathogenesis: the hidden agenda », Hepatology, vol. 19, no 5,‎ 1994, p. 1307-12
  3. a et b Bowden S, « New hepatitis viruses: contenders and pretenders », J Gastroenterol Hepatol, vol. 16, no 2,‎ 2001, p. 124-31
  4. Deka N, Sharma MD, Mukerjee R, « Isolation of the novel agent from human stool samples that is associated with sporadic non-A, non-B hepatitis », J Virol, vol. 68, no 12,‎ 1994, p. 7810-5
  5. Kelly D, Skidmore S, « Hepatitis C-Z: recent advances », Arch Dis Child, vol. 86, no 5,‎ 2002, p. 339-43