Hémorragie du troisième trimestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les hémorragies génitales du troisième trimestre de grossesse représentent un évènement peu courant (5 % des grossesses) et potentiellement sévère : elles constituent un risque vital maternel et fœtal. Dans un passé proche, elles étaient responsables d'une importante mortalité (femmes « mortes en couches »). L'objectif de leur prise en charge repose sur trois grands axes :

  • Déterminer la gravité de la situation et le risque vital
  • Rechercher la cause du saignement
  • Traiter le saignement (voir dans les chapitres spécifiques, par cause d'hémorragie)

Causes[modifier | modifier le code]

Par ordre de fréquence :

Conduite à tenir en urgence[modifier | modifier le code]

Premiers gestes[modifier | modifier le code]

À l'interrogatoire[modifier | modifier le code]

  • Antécédents médicaux, chirurgicaux, obstétriques, terme de la grossesse, suivi de la grossesse (en particulier échographique), notion d'hypertension artérielle, d'anomalie de la coagulation,
  • Groupe sanguin et rhésus de la patiente, si elle possède une carte,
  • Évaluer la perte sanguine, en gardant à l'esprit que le volume de sang exteriorisé est souvent très inférieur au sang perdu,
  • Mode de début du saignement, circonstances de début (spontané ou provoqué)

À l'examen[modifier | modifier le code]

  • Mère : pouls, pression artérielle (recherche d'un choc hypovolémique), saturation en oxygène, palpation de l'abdomen, toucher vaginal prudent après que l'échographie a éliminé un placenta praevia (et contre indication formelle du TV dans le cas contraire)
  • Fœtus : mesure du rythme cardiaque fœtal par cardiotocomètre externe, échographie (à la recherche de la cause du saignement, et évaluation du bien être fœtal par le score de Manning).

Au terme de ce bilan, on doit pouvoir préciser l'étiologie des métrorragies et leur retentissement sur la mère et le fœtus. La prise en charge de ces différentes causes est détaillée dans les chapitres correspondants.