Hématome rétroplacentaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hématome rétro-placentaire)
Aller à : navigation, rechercher

L'hématome rétroplacentaire (également appelé placenta abruptio) est une complication très grave de la grossesse, mettant en jeu la vie de la mère et du fœtus en étant responsable d'une hémorragie parfois massive développée entre le placenta et l'utérus. Lors d'un hématome rétroplacentaire, le décollement prématuré du placenta auparavant normalement inséré ("DPPNI") entraîne une souffrance fœtale aiguë (par diminution de l'apport d'oxygène) et un risque de décès maternel (par choc hypovolémique consécutif à la perte sanguine, ou par coagulation intravasculaire disséminée, qui se produit en réponse à la libération de certaines substances coagulantes lors du décollement du placenta : les thromboplastines).

Tableau clinique[modifier | modifier le code]

L'hématome rétroplacentaire donne un tableau clinique caractéristique lorsqu'il est complet : Survenue brutale d'une hémorragie génitale à type de métrorragies (l'origine utérine du saignement est affirmé par l'examen au spéculum) de sang noir, souvent peu abondantes (le sang est piégé entre placenta et fond utérin), accompagnées de douleurs abdominales brutales et très intense (en « coup de poignard ») localisées autour du fond utérin, l'abdomen est dur (« ventre de bois »), très douloureux à la palpation. Dans les cas les plus sévères, la patiente est en état de choc.

Étiologie[modifier | modifier le code]

L'hypertension artérielle est la cause la plus fréquente d'hématome rétroplacentaire. Les autres causes sont un traumatisme, l'abus de toxiques (alcool, tabac, cocaïne), un âge avancé, des grossesses nombreuses.

Examens à réaliser[modifier | modifier le code]

L'évaluation doit être minimale lorsque le diagnostic est posé, et jamais retarder la mise en route du traitement :

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement est une urgence absolue :

Voir aussi[modifier | modifier le code]