Hélène de Montgeroult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hélène de Montgeroult, née le 2 mars 1764 à Lyon et décédée le 20 mai 1836 à Florence était une compositrice et pianiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Compositrice sous la Révolution et l'Empire, elle fut l'élève de Jan Ladislav Dussek et de Muzio Clementi. Aristocrate, il n'était pas question pour elle de faire carrière. Mais elle jouait à l'occasion dans les salons, ou avec son ami le violoniste Viotti. Elle avait la réputation d'être une grande improvisatrice, et celle d'être la meilleure pianiste de son époque.

Née à Lyon sous le nom d'Hélène de Nervo, elle devint la femme du marquis de Montgeroult puis du comte de Charnage. Réussissant à sauver une partie de ses biens au cours de la Révolution, elle fut nommée professeur de piano au conservatoire de Paris en 1795 et y enseigna jusqu'en janvier 1798.

Elle composa entre 1788 et 1812 diverses pièces pour piano, sa grande œuvre étant le Cours complet pour l'enseignement du pianoforte (première publication en 1816), dont elle commença la rédaction en 1795 (972 exercices et 114 études progressives) et qu'elle acheva en 1812.

Sa musique, de facture classique, est directement inspirée de l'école viennoise, mais s'oriente vers le romantisme de Schumann, Mendelssohn, Schubert ou encore Chopin.


Discographie[modifier | modifier le code]

  • La Marquise et la Marseillaise : Études, Fantaisie, Sonate & Fugue. Bruno Robilliard, piano. France : Hortus, 2006. 1CD, Hortus 048. 4 étoiles Le Monde de la Musique ; 5 Diapason.
  • À la source du piano romantique : Études, Sonate no 8, Nicolas Stavy, piano. France : Hortus, 2009. 1CD, Hortus 058. 5 Diapason.

Références[modifier | modifier le code]

Jérôme Dorival, Hélène de Montgeroult : La Marquise et la Marseillaise. Symétrie, Lyon 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]